Catastrophe naturelle / Japon: le bilan du typhon Melor passe à quatre morts

Le bilan du typhon Melor, qui a frappé le centre du Japon jeudi, est passé de deux à quatre morts, ont annoncé vendredi les autorités.

L’Agence météorologique japonaise a prévenu que le typhon pouvait encore entraîner de fortes rafales de vent sur l’île septentrionale de Hokkaido, qu’il a frôlée dans la matinée en poursuivant son chemin vers l’Océan Pacifique.

Les vents ne soufflaient plus qu’à 145 km/h vendredi et le typhon pourrait être rétrogradé en catégorie “tempête tropicale” dans le courant de la journée, selon l’Agence.

Deux décès supplémentaires ont été annoncés vendredi, en plus des deux morts confirmés la veille : un éleveur de saumon de 63 ans porté disparu dans le nord de l’île a été retrouvé noyé, tandis qu’un habitant du nord de Tokyo de 61 ans, transporté jeudi à l’hôpital après avoir chuté du toit de sa maison, a succombé à ses blessures.

Melor a survolé jeudi le centre et l’est de la plus grande île japonaise, Honshu, à proximité des métropoles de Nagoya (centre) et Tokyo, accompagné de fortes pluies et de vents atteignant 200 km/h. Son passage a fait plus d’une centaine de blessés et d’importants dégâts. Les transports routiers, ferroviaires et aériens ont également été très perturbés, affectant des millions de voyageurs notamment dans la région de Tokyo.

Le Japon est dans l’ensemble bien préparé aux typhons, avec des constructions solides et des ports équipés de portails de protection en cas de montée des eaux, ce qui limite l’ampleur des dommages.

Certaines tempêtes peuvent toutefois être meurtrières, comme le typhon Tokage qui avait tué 95 personnes en octobre 2004 dans l’ouest du pays. Les bilans des typhons sont souvent plus lourds dans les pays d’Asie du sud-est. Fin septembre, “Ketsana” a tué près de 350 personnes aux Philippines et plus de 150 au Vietnam, alors que plus de 600 morts ont été déplorés à Taiwan au passage de “Morakot” en août.


(Avec AFP)


Laissez votre avis