Fast & Furious 7 : L’assureur prie pour la sortie du film avec Paul Walker

Le décès prématuré de Paul Walker, un des piliers de la franchise Fast & Furious, pourrait couter cher à l’assureur du septième volet, actuellement en interruption temporaire de tournage. Si les studios venaient à décider l’abandon des scènes déjà tournées, la compagnie serait contrainte de verser la plus lourde indemnisation jamais observée dans l’histoire du cinéma.

La saga Fast & Furious va-t-elle survivre à la disparition d’un de ses acteurs vedette ? Telle est la délicate question que se pose actuellement les studios de production Universal Pictures, en charge du septième opus. La mort accidentelle de Paul Walker le 30 novembre dernier a jeté le trouble, contraignant le tournage a être momentanément suspendu. La moitié des scènes du comédien avaient, en effet, déjà été enregistrées, seules des séquences clés restaient encore à mettre en boite. “Nous pensons que notre responsabilité est d’interrompre la production de Fast and Furious 7 le temps d’étudier toutes les options disponibles pour assurer l’avenir de la franchise” indique Universal dans un communiqué.

Dilemme actuel des réalisateur James Wan et scénariste Chris Morgan : comment réécrire le film de façon à ce que les prises déjà tournées soient intégrées à un tout cohérent, narrant forcément la mort du personnage de Brian O’Conner (Paul Walker) ? Et ce, avec tact, diplomatie et subtilité, sans manquer de respect à la famille et aux proches de l’acteur?

L’assureur du film, à deux doigts de verser une indemnité historique

Dans le cas où aucune imbrication logique des séquences ne venait à être trouvée, soit 150M de dollars de gâchés, il est indéniable que Universal Pictures se prononcerait pour un abandon des scènes et une reprise à zéro du tournage, pour une sortie officielle ultérieure, surement courant 2015. La major américaine a annoncé que, dans tous les cas, les volets 7 et 8 de la saga verraient le jour.

Un scénario catastrophe qui provoquerait le déclin de l’assureur de Fast & Furious 7; Fireman’s Fund. La compagnie serait alors contrainte de débloquer la plus colossale indemnisation de toute l’histoire de l’industrie du cinéma, Universal ayant pris la peine de couvrir les acteurs clés de la franchise contre le risque de décès. Si l’intégration des séquences enregistrées ne fonctionne pas, “le studio ne pourra pas faire le film simplement pour accommoder son assureur” explique Brian Kingman, agent de la compagnie d’assurance Gallagher Entertainment, dans les pages du Hollywood Reporter.

Si les équipes de production et de réalisation du film parviennent à démêler cette situation épineuse, le tournage de Fast & Furious 7 reprendra dès janvier, pour une sortie en salles encore indéterminée. Le passage en cinéma était initialement prévu pour le 11 juillet 2014.


Laissez votre avis