Célébrités : Les Rolling Stones ont réglé leur différend avec leurs assureurs

Alors qu’ils étaient en litiges avec les assureurs de leur tournée, les Rolling Stones ont finalement conclu un accord amiable.

Les Rolling Stones ont conclu un accord amiable avec les assureurs de leur tournée, en partie annulée après le suicide de la compagne de Mick Jagger en mars, ce qui met un terme au litige qui les opposait sur l’indemnisation.

Ce différend avait été révélé lundi après le dépôt de documents de justice dans l’Utah (ouest), où les représentants d’assureurs britanniques souhaitaient discuter avec le frère de la styliste L’Wren Scott qui s’est donné la mort en mars, pour appuyer leur dossier contre le groupe.

A la suite de ce tragique évènement, le groupe avait annulé la tournée en Australie et en Nouvelle-Zélande, qui a finalement été reprogrammée pour octobre et novembre. Les Rolling Stones réclamait près de 12,7 millions de dollars d’indemnisation à leur assureur.

Un accord amiable

Une porte-parole de Mick Jagger a indiqué vendredi que le groupe “a, en réalité conclu un accord” avec ses assureurs pour régler le différend avant que l’affaire ne soit rendue publique.

Nous sommes profondément contrariés que des informations médicales confidentielles et d’autres éléments privés concernant les membres du groupe et leur famille immédiate et les gens qu’ils aiment soient parvenus dans le domaine public“, a-t-elle poursuivi dans un communiqué, refusant de donner des détails sur l’accord obtenu.

Un décès “soudain et imprévisible”

La réclamation du groupe s’appuyait sur une garantie couvrant l’annulation d’une tournée à la suite du décès “soudain et imprévisible” d’un proche des membres du groupe, le nom de la styliste de 49 ans étant explicitement inscrit dans les clauses.

Mais “les assureurs refusent d’appliquer la garantie prévue dans la police d’assurance parce que le suicide de (L’Wren) Scott était un acte intentionnel et pas un événement soudain et imprévisible hors de son contrôle“, indiquait un document judiciaire.

Une procédure avait été ouverte à Londres, dans le cadre de laquelle une citation à comparaître avait été adressée au frère de L’Wren Scott, Randall Bambrough. Ce dernier devait se présenter à un cabinet d’avocats de Salt Lake City (Utah) le 8 décembre pour faire une déposition.

Avec AFP


Laissez votre avis