Réforme retraites : La mobilisation ne faiblit pas, nouvelle journée de grève le mardi 12 octobre

Trois millions de manifestants selon les syndicats, 899 000 selon le ministère de l’intérieur : comme lors des précédentes journées de mobilisations contre la réforme des retraites, syndicats et gouvernement jouent à la bataille des chiffres.

Pour les syndicats, “le pari est tenu”. Les dirigeants syndicaux insistaient sur la venue en nombre d’“un public de nouveaux participants”, tandis que d’autres avaient passé leur tour. “C’est la preuve que la zone de mécontentement populaire s’amplifie parmi les salariés”, a insisté M. Thibault.

Les chiffres annoncés de part et d’autre répondaient au même objectif : permettre une comparaison avec la dernière manifestation du 23 septembre. Dans de nombreuses villes, les chiffres sont d’ailleurs comparables avec les estimations que les syndicats et la police donnaient fin septembre. A Paris, la préfecture de police a annoncé 50 000 manifestants, peu après le départ de la manifestation, avant de corriger son estimation et d’annoncer 63 000 personnes. 2 000 de moins que le 23 septembre. Les syndicats ont compté 310 000 manifestants, contre 300 000 le 23 septembre. Dans plusieurs grandes villes, comme Marseille, Bordeaux, Toulouse ou Nantes, les écarts entre chiffres syndicaux et policiers sont toujours aussi caricaturaux.

Les dirigeants syndicaux, qui se réuniront lundi pour affiner leur stratégie, ont exhorté le gouvernement à sortir de son “blocage”. Ils préviennent qu’ils ne reculeront pas. Si les grandes centrales divergent sur le bien-fondé de lancer une grève reconductible, elles ont d’ores et déjà programmé une nouvelle journée d’action, avec grèves à la clé cette fois, le mardi 12 octobre.


Laissez votre avis