Les assurances accessoires abusent-elles les consommateurs ?

L’UFC-Que choisir a présenté mardi une enquête, dénonçant les assurances accessoires comme inutiles et difficiles à résilier.

L’association de défense des consommateurs estime que la loi devrait mieux encadrer les assurances accessoires qui, trop chères et difficiles à résilier, tromperaient les clients. Lors d’une conférence téléphonique, le président de l’association, Alain Bazot, a expliqué que “les consommateurs estiment très mal le coût et la réalité de ces assurances“, elles “passent sous le radar, car séparément elles ne représentent que quelques euros“.

Ce type de produits se divisent en six grandes familles : les extensions de garanties, les assurances sur les moyens de paiement (AMP), sur les produits nomades, sur la téléphonie, sur les chiens et chats ainsi que les assurances annulation. Aussi appelées assurances affinitaires et pour lesquelles nous dénoncions déjà les pratiques dans une récente enquête (voir le vidéo ci-dessous), elles ” représentent à elles seules 2Mds d’euros aujourd’hui et devraient croître à 2,5Mds d’euros en 2015″ expose l’étude.

L’enquête estime qu’en moyenne chaque Français possèderait 2,4 assurances de ce type. L’UFC pointe principalement du doigt l’inutilité des produits, qui souvent font doublon avec la loi ou d’autres assurances (habitation, Carte Bleue), mais aussi la difficulté de les résilier.

Ces assurances accessoires échappent souvent à la loi Châtel. L’UFC réclame un projet de loi sur la consommation afin de mieux encadrer ces assurances. L’association de consommateurs souhaiterait que “dans toute communication, les exclusions soient mentionnées de manière aussi explicite que les garanties“, mais aussi que le niveau de commissionnement du vendeur soit indiqué.


un commentaire sur “Les assurances accessoires abusent-elles les consommateurs ?”

  • babin marie Vues :

    Assurée tous risques tous accidents…. en guère avec mon assureur… suite à accident de la route ou le capot de la voiture s'ouvre et cause des dégats matériels importants au véhicule… 3500 euros de réparation.. expertise avec reprise de véhicule à hauteur de 2100 euros. carte grise barré avec cédé le 2.12.2013 en vue d'un rachat assureur..
    a ce jour la voiture revient de chez l'épaviste car pas d'appels d'offre??
    proposition le 20.02.2014 de l'assureur qui depuis le 9.01.2014 fait le mort pour une reprise d'épaviste a 120 euros et je dosi m'estimer heureuse c'est un bon prix?? bien sur à 5040 euros la voiture il est ou le bon prix?? 06.14.45.08.85

Laissez votre avis