Insolite : Une assurance “consommé ou remboursé” pour les sites de rencontres ?

La multiplication des sites de rencontres, libres ou communautaires, intéresse les assureurs qui se penchent actuellement sur un produit spécifique.

Selon nos informations, plusieurs assureurs préparent pour les semaines à venir un nouveau produit dédié aux utilisateurs des sites de rencontres, sur le thème satisfait ou remboursé. En clair, si l’assuré(e) n’a pas eu de relations sexuelles dans les deux mois d’abonnement, il pourra être remboursé moyennant une petite prime.

Il est clair que les gens veulent maintenant des résultats. Nos services techniques ont analysé ce risque et ont réussi à modéliser une assurance“, présente un assureur à l’origine du projet et déjà très avancé dans la réalisation du produit. “Nous pouvons les garantir contre une déconvenue. En clair, s’ils ne parviennent pas à avoir une aventure sexuelle dans les deux premiers mois d’abonnement, nous les remboursons“.

Dit comme ça, l’assurance “sexe” est intéressante. Mais les contraintes sont nombreuses. “Nous proposerons une assurance en notre nom“, confirme le porte-parole d’un site de rencontres célèbre, “seulement pour nos clients ou clientes abonnés à l’année, et sur présentation d’un justificatif de rejet d’au moins trois hommes ou femmes rencontrées.

Pour le moment, assureurs et responsables de sites web préfèrent garder un certain anonymat. En effet, pour que le modèle soit rentable, il faut absolument que les assureurs puissent collecter assez de données “sensibles” pour la Cnil. “Le questionnaire est un peu fastidieux », reconnaît l’assureur, “nous demandons par exemple les mensurations des femmes, des photos en pied pour les hommes, ainsi que des questions plus personnelles sur le passé ‘sentimental’ ou les préférences sexuelles“.

Une application pour smartphone devrait également être développée, le marché étant avant-tout sur internet. Elle permettrait de « pister » les abonné(e)s du site et ainsi de vérifier qu’ils respectent les règles du “contrat“. Ils pourraient également faire leur déclaration en ligne pour un rendez-vous qui ne porte pas ses fruits et rechercher en temps réel un nouveau rendez-vous.

Aussi surprenante que cette assurance puisse-être, des études internes ont montré que les attentes des internautes en la matière étaient réelles.


Laissez votre avis