Etude/Assurance en ligne : les Français passent par internet pour souscrire et s’informer sur l’assurance

Internet est devenu incontournable dans le mode de consommation des Français. En 2009, le commerce en ligne a réalisé un chiffre d’affaire de plus de 25Mds d’euros en hausse de 26% par rapport à 2008. Le baromètre annuel sur le e-commerce réalisé par Médiamétrie/Netratings et la Fevad révèle en outre que la souscription et l’information sur l’assurance via le net prend de l’ampleur.

Certes, les Français passent de plus en plus par Internet pour réaliser leurs achats, y compris en assurance. Mais l’étude de Médiamétrie/Netratings et de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) montre qu’ils restent néanmoins très attachés au principe du réseau d’agences en matière d’assurances. 79% des sondés* avouent préférer souscrire une assurance auprès d’un prestataire qui dispose d’un réseau physique. En cas de sinistre ou de modification de contrats, il apparaît plus simple de passer la porte d’une agence pour porter réclamation ou se renseigner sur les procédures que de communiquer à distance sans mettre de visage sur son interlocuteur.

Ils sont tout de même 14% à se dire prêt à tenter l’expérience auprès d’un organisme 100% en ligne. Internet n’est pas qu’un moyen plus simple de souscrire une assurance. Il sert également à se renseigner sur les différents contrats en quelques clics et de trouver des tarifs intéressants. La multiplication des comparateurs en ligne est bien la preuve qu’il existe une demande sur ce domaine. 60% des personnes interrogées les utilisent pour s’informer sur les assurances. Ils sont en outre 72% à trouver les prix plus compétitifs sur la toile.

Enfin pour la moitié des sondés, internet est également synonyme de liberté. Il est possible de gérer ses contrats, ses comptes sans avoir à prendre de rendez-vous et n’importe quand dans la journée. Et le recours à la toile pour souscrire et s’informer sur l’assurance devrait continuer de prendre de l’ampleur avec la multiplication des plateformes de diffusion d’internet (ordinateur, mobile, tablet).

*étude menée auprès de 2.633 internautes au mois de mars 2010

Laissez votre avis