Assurance Habitation Facile : Villégiatures et locations saisonnières

L’assurance multirisque habitation (MRH) dépasse parfois la simple résidence principale. Les cas très particuliers des résidences secondaires, des lieux de villégiatures font appel à de nouvelles garanties mais peuvent être couverts dans un contrat étendu.

Une location de vacance n’est pas considérée de la même façon qu’une location d’habitation. C’est un premier point logique qu’il faut pourtant connaître. En effet, lorsque une famille loue pour les vacances une villa en bord de mer, elle ne pense pas aux assurances et aux garanties déjà souscrites pour leur résidence principale.

Pourtant, il est logique de garantir sa responsabilité à l’égard du propriétaire. A la différence d’une location longue « d’habitation », rien n’oblige le locataire à s’assurer pour garantir sa responsabilité. Il faut tout de même être vigilants des préjudices causés au propriétaire, aux voisins et aux tiers. Il existe plusieurs cas de figure.

Le propriétaire se charge de l’assurance. La résidence est assurée à l’année. Le propriétaire s’est engagé, avec son assureur, à ne pas faire de recours contre son locataire en cas d’incendie ou de dégâts des eaux. Il le mentionne dans le contrat de location. Par contre, la responsabilité du locataire vis-à-vis des voisins et des tiers reste à garantir.
Une autre possibilité s’offre alors au propriétaire : l’assurance « pour le compte de qui il appartiendra ». Cette garantie consiste en un abandon de recours. Le locataire est couvert même à l’égard des voisins et des tiers.
Dans ces deux cas, seuls l’incendie et le dégât des eaux sont couverts ! Les autres sinistres sont à la charge du locataire.

Dans un autre cas de figure, c’est au vacancier locataire de s’assurer. Soit ses locations saisonnières sont prises en charge par l’assurance multirisque de sa résidence principale, soit le locataire souscrit une assurance particulière limitée à la durée de ses vacances.
Dans le cas d’une garantie dite « villégiature » de l’assurance MRH personnelle, l’assuré soit vérifier que l’étendue et les montants sont suffisants pour se prémunir en cas de sinistre. Attention également à vérifier le cas de locations à l’étranger.

Dans tous les cas, une bonne lecture des clauses du contrat et une bonne communication avec l’assureur permettront au propriétaire comme au locataire de passer des vacances l’esprit tranquille.


Laissez votre avis