Assurance habitation : la baisse des cambriolage entraine une baisse des indemnités

Selon l’AFA, les assureurs Français ont vu les indemnités versées en assurance habitation diminuer grâce à une baisse des cambriolages.

Côté habitation, les assureurs ont constaté une baisse du nombre de cambriolages l’an dernier, avec 354.000 cambriolages recensés contre 383.000 en 2013.

Cette diminution du nombre de cambriolages contribue à faire baisser les indemnités moyennes versées en assurance habitation, passées à 1.356 euros en 2014 contre 1.436 euros en 2013 soit une baisse moyenne de 80 euros.

C’est la première année depuis longtemps qu’il y a une baisse du nombre de cambriolages. Elle est générale, aussi bien dans les résidences principales que secondaires“, indique M. Spitz, président de la Fédération Française des sociétés d’assurance.

Nous pensons que l’élément essentiel d’explication est lié à l’élévation du niveau de précautions que prennent les Français: portes blindées, alarmes…“, a-t-il indiqué à l’AFP.

Au total, les indemnités en habitation baissent de 3,7% à 5,2 milliards d’euros. Les intempéries ont en revanche entraîné une légère hausse des sinistres sur l’année (3,84 millions contre 3,79 millions en 2013), due notamment à l’épisode de grêle de la Pentecôte et aux intempéries de l’automne dans le sud de la France.

Au global sur 2014, tempête, neige et grêle ont provoqué 391.000 sinistres (contre 329.000 en 2013). Selon Bernard Spitz, le bilan a été “meurtrier”, de fait, plus d’une dizaine de personnes sont décédées du fait des intempéries en 2014.

Cette année, l’indemnisation atteint 2,2 milliards d’euros, contre 1,5 milliard en 2013 et 800 millions l’année d’avant. On est dans un cycle marquant, avec des épisodes de grêle qui causent des dégâts massifs“, selon Bernard Spitz.

Même si les catastrophes naturelles ont baissé sur l’année 2014 dans le monde, elles ont enregistrées une hausse dans l’Hexagone. Cette hausse a néanmoins été enrayée par la baisse des cambriolages ce qui a permis aux assureurs de limiter l’augmentation des indemnités sur l’assurance habitation.

Avec AFP


Laissez votre avis