Incendie Ménilmontant : Les normes de sécurité de l’immeuble sont remises en question

Un grave incendie a ravagé un immeuble de la rue Ménilmontant dans la nuit du mercredi 13 au jeudi 14 avril. Alors qu’une enquête judiciaire est en court pour déterminer son origine, des dysfonctionnements ont été relevés concernant les normes de sécurité d’habitation.

Un incendie s’est déclaré jeudi vers 3h du matin dans un immeuble de la cité du Labyrinthe rue Ménilmontant. Le feu, surprenant les habitants dans leur sommeil, a causé la mort de cinq personnes et une cinquantaine de blessés. C’est l’incendie le plus grave que la capitale ait connu depuis 2005 lors du sinistre de l’hôtel d’hébergement d’urgence de Pairs-Opéra, dans lequel 25 personnes étaient mortes.

L’action des pompiers freinée par un accès restreint

Cependant, même si le l’immeuble de la rue Ménilmontant n’était pas insalubre comme l’a notifié le maire de Paris Bertrand Delanoé, certains doutes sont émis concernant les normes de sécurité. « Le sinistre s’est rapidement propagé dans cette cité particulièrement difficile d’accès » explique le porte-parole des sapeurs pompiers dans un article du Monde, « L’immeuble est situé au cœur d’une cité dont un des deux accès est limité à un petit passage voûté, ce qui a empêché l’entrée des camions et compliqué le déploiement des secours. »

Le maire du XXème arrondissement, Frédérique Calandra, a également évoqué des escaliers en bois très étroits et vétustes, aujourd’hui interdits dans la construction de bâtiments, ainsi qu’une suroccupations des appartements dans ce quartier dense de Paris.

Accident, acte criminel, ou responsabilité civile du propriétaire ?

Une enquête judiciaire et en cours pour déterminer l’origine de cet incendie meurtrier parti de la cage d’escalier de l’immeuble. En revanche si les dysfonctionnements relevés s’avèrent être des éléments décisifs de l’enquête, la responsabilité civile du propriétaire serait véritablement engagée. (voir article de dossier assurance habitation ici).


Laissez votre avis