Emploi / Assurance : Vers une redéfinition de certains métiers

L’importance grandissante de la relation client et des services proposés aux clients en parallèle des produits d’assurance traditionnels pousse aujourd’hui les compagnies à redéfinir certains métiers. Entre vieillissement des effectifs, changements de carrières et nouvelles réglementations, l’emploi dans le secteur évolue.

Selon le baromètre prospectif 2012 de l’Observatoire de l’Evolution des Métiers de l’Assurance, le contexte économique actuel impacte la distribution de l’assurance et ses métiers. Les compagnies misent de plus en plus vers la relation client et offrent désormais un nombre croissant de prestations en nature et de produits associés.

Afin de proposer les compétences nécessaires pour satisfaire ces nouveaux enjeux, les entreprises doivent redéfinir certains métiers et recruter en conséquence : une tâche complexe quand on sait que depuis 2 ans les assureurs connaissent des vagues de départs à la retraite et doivent renouveler une part importante de leurs effectifs (actuellement, 1 salarié sur 7 à plus de 55 ans dans le secteur de l’assurance en France).

Reconfiguration des métiers

Désormais, le secteur s’oriente vers une « industrialisation des activités de gestion » pour le secteur des risques de masse, selon l’Observatoire. « Dans certaines entreprises, ce type d’activités s’organise sur des temps alternés entre front et back office ; d’autres entreprises quant à elles préfèrent scinder ces activités pour offrir des perspectives d’évolution dans une logique de parcours professionnel », indique le rapport.

Les nouvelles réglementations du secteur (Solvabilité II, Grenelle de l’environnement ou lutte anti-blanchiment) poussent également les entreprises du secteur à recruter ou à former des ressources spécialisées, d’où la notion « d’experts-métiers ».« Parallèlement, les assureurs se redéployent sur les quelques marchés porteurs, notamment la santé et la prévoyance, mais aussi sur des offres de prestations en nature et des services associés complémentaires », précise le rapport.

Du point de vue des métiers opérationnels, le principal enjeu de la modernisation du secteur de l’assurance repose sur une problématique RH d’accompagnement du changement. « Avec le renouvellement générationnel, le rôle des managers est renforcé sur la dimension RH. Dans les entreprises, l’organisation du tutorat pour intégrer les nouveaux entrants passe en particulier par de la formation et du temps alloué, soit par une reconnaissance officielle de leur rôle » conclut le rapport.


Laissez votre avis