Assurance-vie : Les épargnants, moins frileux à investir risqué ?

Selon un sondage OpinionWay réalisé pour le compte de l’Afic, Association française des investisseurs pour la croissance, 40% des épargnants se montreraient prêts à investir une partie de leur assurance-vie dans des placements risqués.

L’institut de sondage OpinionWay a réalisé une enquête début Aout sur un échantillon de 1.000 Français âgés de 18 ans et plus. Effectuée pour le compte de l’Afic, l’étude avait pour objectif d’analyser les intentions de placements des investisseurs possédant une assurance-vie.

Ainsi y apprend-t-on que “les Français demeurent partagés face au risque que représente un placement à rendement variable (ndlr. placement à risque). Cependant, le fait de financer l’économie et la perspective d’un meilleur retour sur investissement sont des arguments qui suffisent à convaincre 40% [d’entre eux] de franchir le pas” indique le sondage. Les épargnants se révèlent donc prompts à investir risqué dans la mesure ou leurs placements contribuent à financer l’économie et l’emploi, mais également quand une plus large rentabilité est au rendez-vous. Autres facteurs incitatifs, l’indéniable avantage fiscal de l’assurance-vie (52%) et une meilleure transparence quand à la destination des investissements (47%). Par ailleurs, parmi les populations les plus enclines à investir risqué, se distinguent les hommes (53%) ainsi que les Français attestant d’un patrimoine financier de plus de 105.000 euros (58%).

A noter que dans quelques semaines sera enfin dévoilé la réforme de l’Assurance-vie qui devrait puiser certains de ses articles du rapport Berger/Lefebvre remis en début d’année.


Laissez votre avis