Assurance-vie : la collecte double en 2014 mais les rendements continuent de baisser

Avec un chiffre d’affaire en hausse de 6%, le secteur de l’assurance se porte bien et ce malgré un contexte économique compliqué.

Le secteur de l’assurance a enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 6% en 2014 à 199 milliards d’euros, tiré par l’assurance de personnes mais surtout par la bonne performance de l’assurance-vie, a annoncé, jeudi, Bernard Spitz, président de la Fédération Française des sociétés d’Assurance (FFSA).

En 2014, l’assurance-vie a enregistré une collecte nette de 21 milliards d’euros, selon les estimations de la FFSA, ce qui équivaut à une hausse de 50% de la collecte de 2013. “L’assurance-vie est non seulement le placement préféré des Français, mais aussi le plus rentable“, a estimé M. Spitz.

Cependant, même si l’assurance-vie réalise son meilleur résultat depuis 2011 (8 milliards d’euros), elle n’arrive toujours pas à rattraper son niveau de collecte des 2009 et 2010 (respectivement 50 et 51 milliards d’euros). “En 2014, les ménages Français ont privilégié l’assurance vie au détriment du livret A et du livret développement durable (LDD), une première depuis 2005″, a relevé Pierre Michel, délégué général de la FFSA.

Le rendement moyen de l’assurance-vie en fonds euros continue sa baisse et passe à 2,5% en 2014. Un rendement en baisse de 0,3 points sur un an, mais de 1,9 points depuis 2004. La FFSA explique cette chute des rendements comme un “signe de prudence dans l’environnement économique et financier.

Selon la fédération les assureurs ont tenu compte des conseils du gouverneur de la Banque de France. Ce dernier mettait en garde les assureurs contre une rémunération trop élevée de l’assurance-vie compte tenu des taux d’intérêts extrêmement bas. Limiter les taux de rendements permet aux assureurs de se prémunir contre une hausse subite des taux d’intérêts.

Par ailleurs, force est de constater que l’assurance-vie offre les meilleurs rendements du marché. De fait, les taux de rendements en unité de compte se situent aux alentours de 4,7% et le taux de rémunération moyen de l’assurance-vie se situe au même niveau que le PEL soit 2,5%.

Parmi les autres produits de placement populaires, le Livret A a accusé l’an dernier une décollecte de 6 milliards d’euros et le PEL (plan épargne logement) a collecté 12 milliards. Les encours sur les contrats d’assurance-vie ont progressé de 4%, à 1.515 milliards d’euros. 17% de cette somme est placée sur des contrats en unités de compte, une part que les assureurs cherchent à faire croître.


Laissez votre avis