Situs sbobet resmi terpercaya. Daftar situs slot online gacor resmi terbaik. Agen situs judi bola resmi terpercaya. Situs idn poker online resmi. Agen situs idn poker online resmi terpercaya. Situs idn poker terpercaya.

situs idn poker terbesar di Indonesia.

List website idn poker terbaik.

Situs agen slot terpercaya dan resmi

slot hoki terpercaya

slot online gacor Situs IDN Poker Terpercaya slot hoki rtp slot gacor slot deposit pulsa


Votre assurance vie appelée à sauver Alstom et le CAC 40 ?

Le ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, envisage de contraindre les assureurs à placer l’argent de l’assurance vie dans des les grandes entreprises françaises.

Après le décret Montebourg, publié jeudi 15 mai au Journal Officiel, qui vise à protéger Alstom et de nouveaux secteurs stratégiques des investissements étrangers (énergie, eau, transport, communications électroniques, santé) en exigeant un feu vert du gouvernement pour un rachat, le ministre de l’Économie souhaite utiliser l’arme de l’assurance-vie.

Selon le ministre, l’épargne des Français investie en assurance vie, soit 1.300 milliards d’euros, pourrait être plus orientée vers les grandes entreprises du CAC40 pour les protéger d’une prise de contrôle d’investisseurs étrangers, comme c’est le cas actuellement avec Alstom.

Auditionné en début de semaine, le mardi 20 mai, devant la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale sur le dossier Alstom qui aiguise les appétits de General Electric et Siemens, Arnaud Montebourg a notamment déclaré qu’il voulait “augmenter le degré de contrainte sur les compagnies d’assurance pour qu’elles décident d’investir dans des proportions plus importantes dans les grandes entreprises de notre pays”. Ce qui n’a jamais été fait, a insisté le ministre.

“Nous avons nos fonds de pension mais on ne les utilise pas !”

Les épargnants français pourraient donc être appelés à une forme de protectionnisme économique via leurs assureurs. L’assurance vie viendrait à la rescousse d’Alstom.

Nous avons nos fonds de pension mais on ne les utilise pas ! Cette question, on va la poser aux assurances, aux fonds de retraite mutualistes en leur disant que nous avons besoin que cet argent, des milliards, des centaines de milliards, s’investisse dans nos entreprises (…) Je crois qu’il faut prendre ce type de décision“, a tranché le ministre.

Aujourd’hui, l’argent de l’assurance vie est placée dans des obligations en grande majorité : la dette des États (38%) et dans les obligations d’entreprises françaises ou étrangères (37%). L’autre grosse part du gâteau va aux actions d’entreprises (18%). Mais on ne sait pas quelle proportion va aux actions d’entreprises françaises.

Les assureurs sont surtout les plus gros banquiers (français) de l’État en achetant sa dette. Ils détiennent 518 milliards de dette française soit 54% de la dette détenue par des résidents. Le ministre de l’Économie voudrait donc les mettre aussi à contribution pour qu’ils investissent plus dans les entreprises du CAC40. Les 40 plus grosses capitalisations du marché français sont détenues de plus en plus par des actionnaires étrangers, à hauteur de 46%.

Les représentants de l’assurance ont été reçus, hier, jeudi 22 mai, à Bercy pour évoquer ce sujet avec le ministre. Mais aucune décision ou piste n’ont encore été dévoilées.


Laissez votre avis

judi togel