Livret A et LDD en perte de vitesse !

Livret A et LDD n’ont pas séduit les épargnants en septembre. Les deux livrets défiscalisés enregistrent 2,08Mds d’euros de décollecte nette.

Évènement notable, le Livret A et le LDD (livret développement durable) ont attesté d’une décollecte nette au mois de septembre 2013. Une situation qui n’avait pas été rencontrée depuis presque deux ans, le dernier phénomène de retraite massif datant de novembre 2011.

Selon les chiffres compilés par la Caisse des dépôts, la décollecte des deux livrets fiscalement avantageux atteindrait près de 2,08Mds d’euros. Fin septembre, l’encours global a donc fléchi de 363,6Mds d’euros.

Plus spécifiquement, les épargnants auraient retiré en tout 1,56Md d’euros de leurs Livrets A, et 520M d’euros de leurs LDD. Les encours globaux chutent donc respectivement à 264Mds et 99,5Mds d’euros.

Pourquoi un tel recul ?

Les causes de de cette décollecte d’importance semblent surtout reposer sur la chute de la rentabilité du Livret A et du LDD. Les deux rendements ont été conjointement abaissés de 1,75% à 1,25% en août dernier, pour concorder avec l’évolution de l’inflation. A cette période, les épargnants avaient déjà démontré une certaine frilosité en constatant le déclin du taux d’intérêt. La collecte avait alors été timide, enregistrant un petit 50M d’euros.

Autre raison, le besoin de liquidités et la nécessité de consommer après un mois de septembre marqué par les dépenses familiales de rentrée des classes et le paiement des impôts sur le revenu.

Toutefois, le désaveu des Français, pour le Livret A et le LDD en ce mois de septembre, dessine un virage étonnant. Surtout si l’on considère le contexte actuel qui entoure leur principal concurrent, l’assurance-vie. Ciblé par le gouvernement qui veut en rogner les principaux avantages fiscaux, le produit d’épargne pousse les Français à la prudence. Sentiment de méfiance qui aurait du profiter au Livret A et au LDD.


Laissez votre avis