Taxation : Une réforme de l’imposition de l’assurance-vie toujours possible

Le ministre du Budget a laissé vendredi la porte ouverte à une réforme de l’imposition de l’assurance-vie et des dividendes, alors que le gouvernement a prévu d’aligner l’an prochain les impôts sur les revenus du travail sur ceux du capital.

Interrogé par l’AFP sur le maintien du régime fiscal de l’assurance-vie, l’un des placements préférés des français, Jérôme Cahuzac a répondu: “Sur ce sujet, les choses ne sont pas encore calées”.

L’assurance-vie bénéficie jusqu’à présent d’un mode d’imposition privilégié, le contribuable pouvant opter pour un prélèvement forfaitaire libératoire pour les plus-values, de 35% pour un contrat de moins de quatre ans, 15% pour un contrat de 4 à 8 ans et 7,5% assortis d’un abattement de 4.600 euros pour un contrat de plus de 8 ans.

Lire aussi :
Avantages fiscaux de l’assurance-vie
Comment bénéficier des avantages du régime fiscal de l’assurance-vie?


Laissez votre avis