Catastrophes naturelles : Les six premiers mois de 2010 ont coûté 22 Mds de dollars à la réassurance

Les séismes à Haïti, au Chili, la tempête Xynthia et les tempêtes de neige aux États-Unis jusqu’aux inondations en Europe, toutes ces catastrophes naturelles sont assurées, pour des parts plus ou moins grandes.

Les assureurs, pour se prémunir d’une ruine en cas de gros sinistres, font appel à d’autres assureurs, qu’on appelle réassureur. C’est eux qui établissent le plus souvent le bilan final des coûts des différentes catastrophes qui touchent notre planète.

Une étude publiée par l’agence de notation Standard and Poor’s révèle que le secteur de la réassurance a évalué à près de 22Mds de dollars le coût des catastrophes naturelles et humaines dans le monde pour la période de janvier à juillet 2010.

Cette étude est une compilation des estimations des chiffres fournis par les réassureurs. Ainsi, le séisme au Chili est estimé entre 8 et 12Mds de dollars (6,2 à 9,3Mds d’euros), ce qui en fait le sinistre le plus important de l’année. En comparaison, le séisme à Haïti, pays très faiblement assuré, n’est estimé qu’à 150M de dollars, soit 50 à 100 fois moins !

Les autres évènements marquants ont été la tempête Xynthia (3,4Mds de dollars), les tempêtes de neige aux Etats-Unis (1,3Md de dollars) et le sinistre d’origine humaine mais encore très mal estimé de la palteforme Deepwater (entre 1,5 et 3,5Mds de dollars).

En résumé, le secteur a supporté sur ce début d’année 2010 autant de sinistres que sur l’année 2009 complète.


Laissez votre avis