Catastrophes naturelles : Pourquoi Paris est-elle une métropole à risques ?

Paris figure parmi les grandes métropoles mondiales les plus exposées en cas de catastrophes naturelles de grande ampleur et 1,7 milliard de citadins peuvent potentiellement être touchés à travers le monde.

Dans un récent rapport, le réassureur (assureur de compagnies d’assurances) Swiss Re vient d’établir un classement mondial des villes pouvant être impactées en cas d’évènements climatiques majeurs (inondations catastrophiques, tempêtes, ondes de tempêtes, tremblement de terre ou tsunamis).

Selon l’étude, une catastrophe naturelle de grande ampleur pourrait avoir des conséquences humaines et économiques désastreuses sur Paris, mais également sur les principales métropoles du globe. Avec 51,7 millions d’habitant potentiellement exposés, la région japonaise de Tokyo-Yokohama arrive en tête de classement devant la capitale des Philippines, Manille (34,6 millions de personnes exposées), et le delta de la Pearl River en Chine avec 34,5 millions de personnes potentiellement impactées. (voir classement ci-dessous).

Classement Swiss Re impact catastrophes naturelles metropoles 2013

(Copyright : Swiss Re)

Paris figure parmi les 10 villes les plus exposées économiquement (mesurée en valeur des jours de travail perdus), notamment en cas d’inondation majeure. Ainsi, une crue centenaire de la Seine pourrait par exemple pénaliser le rendement économique global de la capitale française. (voir classement ci-dessous)

Classement Swiss Re impact catastrophes naturelles economiques metropoles 2013

(Copyright : Swiss Re)

Les crues, la pire des catastrophes naturelles

L’étude des conséquences de ces risques de catastrophes naturelles montre que 1,7 milliard de citadins pourraient être exposés au travers des 616 grands centres urbains à travers le monde. “Déjà aujourd’hui, les inondations majeures des fleuve seules ont le potentiel d’affecter 380 millions de personnes vivant dans les villes , et quelque 280 millions de personnes pourraient être touchées par de violents séismes”, explique Matthias Weber, directeur de la souscription chez Swiss Re .

On apprend également au travers du document que les crues menacent plus de personnes que toute autre catastrophe naturelle et que les villes asiatiques sont les plus risquées pour les populations, notamment à cause des risques de tremblements de terre (en rouge sur la carte ci-dessous) et de tsunamis (en jaune sur la carte ci-dessous).

Carte risques tsunami trembelemnt terre Swiss Re 2013(Copyright : Swiss Re)

News Assurances vous propose également de découvrir son reportage vidéo sur la future réforme du régime d’indemnisation des catastrophes naturelles en France.


Laissez votre avis