Hérault : 4000 naufragés et plus de 1200 interventions

L’Hérault arrosé par une pluie torrentielle depuis lundi est placé sous vigilance rouge au moins jusqu’à mardi 17h00. Le trafic ferroviaire et aérien a été suspendu jusqu’à nouvel ordre.

La vigilance rouge mise en place lundi 29 septembre est maintenue jusqu’à mardi 17h00, en raison de “l’état des sols de la lame d’eau supplémentaire attendue“, précisent les météorologistes à l’AFP. A cela s’ajoute des orages en provenance des côtes espagnoles sensés remonter vers le sud de la France.

Alors que Lorb et l’Hérault étaient placés en vigilance crue orange, comme le montre ces images d’internautes le Lez qui traverse Montpellier avait été placé en vigilance crue rouge. De fait le fleuve est sorti de son lit pour envahir les rues de la Surdouée. La préfecture a mis en place un numéro d’information pour le public (08 11 00 06 34). En outre, Météo-France a maintenu le suivi en vigilance orange pour les départements de l’Aude, des Pyrénées-Orientales et du Gard, où les pompiers ont également dû multiplier les interventions. Lundi soir, ils avaient opéré plus de 1.200 interventions.  

Environ 4.000 “naufragés” des intempéries ont été pris en charge dans la nuit de lundi à mardi dans l’Hérault, après des pluies diluviennes qui ont laissé sous les eaux Montpellier et le département qui restait en vigilance rouge mardi “malgré une très nette accalmie“. La préfecture de l’Hérault précise également que 1.600 lits ont été déployés, notamment par la Croix rouge et par l’armée. Dans le hall de la gare de Montpellier, des centaines de passagers ont passé la nuit sous des couvertures de survie tandis que d’autres cherchaient le sommeil à bord des rames que la SNCF avait garées sur les voies, a constaté un journaliste de l’AFP.

Nous déclencherons pour une soixantaine de communes le dispositif de catastrophe naturelle” mercredi à l’occasion du conseil des ministres, a annoncé mardi matin sur RTL Bernard Cazeneuve, qui doit se rendre sur place dans l’après-midi.

Le ministre de l’Intérieur a l’intention de rencontrer les élus et “les forces mobilisées“, au total plus de 1.500 gendarmes, pompiers et militaires de la sécurité civile, qui ont effectué plus de 1.200 interventions.

Actuellement, “une très nette accalmie perdure depuis la deuxième partie de nuit et va se prolonger dans les premières heures de la matinée“, a annoncé mardi matin Météo France. La reprise des transports ferroviaires et aérien n’est pas prévue avant la fin d’après-midi.

Côté transports, il n’y a plus de difficultés sur le réseau routier national et les transports en commun reprennent après avoir été interrompus une partie de l’après-midi lundi, a précisé la préfecture. Le trafic aérien a également été interrompu.

Avec AFP


Laissez votre avis