Inondations, l’état de catastrophe naturelle décrété la semaine prochaine selon François Hollande

En déplacement dans le sud-ouest de la France touché par les inondations, le président de la République a affirmé hier que l’état de catastrophe naturelle serait reconnu dès la semaine prochaine pour aider les victimes des zones sinistrées à se faire indemniser par les assurances.

“S’il y a un symbole à attacher à ma présence ici, c’est de montrer que l’État est présent quand il s’agit de répondre à l’urgence et d’être solidaire”, expliquait hier François Hollande, qui s’est rendu dans plusieurs communes autour de Lourdes pour constater les dégâts occasionnés par les inondations qui touchent la zone depuis quelques jours.

Le président de la république a rappelé que “l’État est là pour répondre à l’urgence” et Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur également du voyage, de promettre que l’état de catastrophe serait reconnu “avant la fin de la semaine prochaine” pour les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et “tous les départements et territoires” frappés par les crues, explique l’AFP.

Facilité d’indemnisations

Les habitants des communes qui bénéficieront d’un arrêté de catastrophe naturelle pourront ainsi être plus facilement et rapidement indemnisés par les assurances au titre de la garantie catastrophe naturelle présente dans leur contrat multirisques habitation (MRH) et automobile.

Les indemnisations seront rapides, car “on ne peut pas avoir des procédures qui durent six mois un an” a ajouté le chef de l’État. Outre l’état de catastrophe naturelle, François Hollande a assuré que pour les commerçants touchés par les inondations, notamment ceux de Lourdes, “tout ce qui est cotisation, prélèvement, taxes” seraient suspendus, de façon à ce qu’ils “puissent passer ce moment difficile”.

News Assurances vous livre ci-dessous tous ses conseils pour savoir que faire après une inondation et les démarches à suivre pour être indemnisé par votre assureur.


Laissez votre avis