Inondations: L’intérieur va accélérer la procédure de reconnaissance de Catastrophe Naturelle

Alors que les intempéries ont forcées des milliers de Français à fêter Noël à la bougie, ou encore sous la pluie, le ministre de l’intérieur, Manuel Valls validera rapidement les procédures de catastrophe naturelle.

En Provence-Alpes-Côte d’Azur et surtout en Bretagne, les Français ont réveillonné à la bougie. Les perturbations Dirk ont même contraint certains à passer les fêtes les pieds dans l’eau. “Manuel Valls a suivi avec une attention particulière l’évolution de la situation ces dernières 36 heures“, précise le ministère dans une déclaration transmise à l’AFP par son porte-parole Pierre-Henry Brandet.

Le ministre de l’Intérieur tient à préciser que les procédures de classement en catastrophe naturelle, partout où les conditions sont réunies, seront validées dans les plus brefs délais. D’ores et déjà, des dossiers sont en cours d’examen et d’instruction“, ajoute-t-il.

Les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes et le Var sont en vigilance orange pour les fortes pluies jusqu’à 19h00 mercredi (26/12/13). Météo France prévoit des cumuls d’eau de 50 à 80 mm sur l’ensemble de l’épisode.

Tout comme l’Aisne et trois départements bretons: le Finistère – en particulier Morlaix, Chateaulin et Quimperlé -, le Morbihan, l’Ille-et-Vilaine, le Var fait l’objet d’un suivi pour les crues. Les services de météorologie ont levé le dispositif de suivi pour dix départements des vallées du Rhône et de la Saône où l’épisode de “vent très fort” se termine.

 Fort risque d’avalanches

Mercredi matin, ERDF avait comptabilisé quelque 120.000 foyers sans courant, à la suite d’un nouveau coup de vent en vallée du Rhône. Sur le terrain, des centaines de techniciens étaient mobilisés afin de rétablir l’électricité, 90% des clients devant être raccordés d’ici la fin de journée.

Dans l’Ouest, 50.000 foyers n’étaient toujours pas alimentés, principalement en Bretagne. La ville de Morlaix, dans le Finistère, a été inondée. Les commerces n’ont pas eu le temps de se protéger d’une montée subite des eaux.

Dans les massifs, Météo-France a prévenu d’un fort risque d’avalanche “sur la totalité des massifs des Alpes du Sud” ainsi que “dans les Alpes du Nord et dans les Pyrénées, aux altitudes supérieures à 2.000 m et sur les pentes exposées au nord“.

La plupart des stations de ski pyrénéennes ont fermé leur domaine à cause des rafales de vent. Dans les Alpes en revanche, à l’exception de la station du Col du Rousset (Drôme), les stations de ski sont restées ouvertes.

En Rhône-Alpes cependant, les parcs et marchés de Noël sont fermés par précaution et, en Bourgogne, à Dijon, la traditionnelle “descente du Père Noël” sur la place de la mairie a été annulée.

Avec AFP


Laissez votre avis