Intempérie: Sud-Est un mort, la pluie, les dégâts

Placé en vigilance orange la semaine dernière, et en vigilance jaune aujourd’hui, le Sud-Est devrait voir le bout de tunnel dans les jours à venir. Cependant les intempéries de ce weekend ont causé la mort d’une personne et beaucoup de  dégâts.

 Les départements du Var (83) et des Bouches-du-Rhône (13) ont été placés en vigilance orange, le dimanche 9 novembre. Jusqu’à 100 litres d’eau par m² en l’espace de 3 heures se sont abattus sur cette partie de Sud-Est.

Un homme mort

À La Ciotat (Bouches-du-Rhône 13), un couple qui se promenait le long d’une corniche a été victime d’un éboulement, samedi 8 novembre.

Il était environ 17 heures quand l’accident s’est produit. “Il y a eu un grand bruit“, a commenté Gérard Pèpe, élu à la sécurité à La Ciotat. “Le mari a bougé parce qu’il a voulu savoir ce que c’était et en bougeant, malheureusement, il a reçu tous les éboulis sur lui et il est décédé“, a poursuivi l’élu. Durant plusieurs heures, les secours ont essayé de dégager l’homme de 52 ans, totalement enseveli sous les gravats.

Pollution près de Martigues

Un bassin de rétention et décantation d’eaux usées de la raffinerie Total La Mède, près de Martigues (Bouches-du-Rhône 13), a débordé. Les eaux, contenant des hydrocarbures, se sont déversées dans le canal reliant Marseille au Rhône sur environ 4 hectares, et ont nécessité l’intervention d’une trentaine de pompiers pour dépolluer, via pompage et pose de barrages, aidés par des équipes de Total.

À Martigues même, les pompiers ont également effectué 110 interventions, principalement pour des caves inondées, comme ici.

Un hôtel évacué

Le Var (83) subit les conséquences des intempéries. En fin de matinée, seule une petite partie du littoral varois, sur les communes du Lavandou et de Bormes-les-Mimosas, était cependant particulièrement concernée par les orages, a-t-on appris auprès des secours.

Un petit hôtel du Lavandou (Var), de 14 chambres, a dû être évacué. Les infiltrations ont eu lieu par le toit du deuxième étage, rendant “impraticables” les chambres de cet établissement 3 étoiles, “Le Baptistin”.

L’hôtel a été traversé par une coulée de boue. En quelques minutes, une vague a ravagé la terrasse, au deuxième étage. Rapidement, l’eau s’est engouffrée dans l’hôtel et a pénétré dans l’ensemble des chambres. Aucune victime n’est à déplorer, mais les dégâts sont considérables. “On a essayé de sauver un petit peu les meubles, mais tous les pieds ont pris l’eau. Les placos ont pris l’eau, les prises ont pris l’eau”, a constaté Amélie Bonzi, la propriétaire. Pas d’amélioration en vue dans les prochaines heures : un nouvel épisode pluvieux est attendu ce lundi 10 novembre.

Autres dégâts

  Quelques caves ont également été inondées, et des routes coupées sur ce secteur où les précipitations ont atteint 80 mm en une heure, a-t-on indiqué de même source, précisant que les orages se déplaçaient désormais vers l’Est et les Alpes-Maritimes.

  (Avec AFP)


Laissez votre avis