Intempéries : La pluie et les inondations ont fait 17 morts dans le sud cet automne

L’automne aura été meurtrier dans le sud de la France. En l’espace de deux mois, 17 personnes ont perdu la vie à cause des pluies et des inondations qui ont touché le sud-est du pays. 

Les mois septembre, d’octobre et de novembre ont cumulés 14 épisodes d’inondations, soit quatre à cinq fois plus que la normale. Les orages et pluies diluviennes ont provoqué 17 morts et fortement impacté les populations des Pyrénées-Orientales (66), des Alpes-Maritimes (06), de l’Hérault (34), du Gard (30), du Var (83) ou même de la Corse (2).

Les évènement se sont succédés entre le 17 septembre et le 30 novembre. “Normalement, dans une année, on a 3, 4 événements de ce style-là“, explique Alix Roumagnac, le président de Prédict, une d’expertise météorologique qui aide les communes dans la gestion des risques inondations.

En cumul de précipitations, des records ont été battus dans de nombreuses stations météo du Sud-Est. Il est tombé près de 1.800 L/m2, soit 1,8 t d’eau par m2 en certains endroits de l’Ardèche, un département “quasi-systématiquement touché” par les vagues pluvio-orageuses, selon le météorologue François Jobard, prévisionniste à Météo France. Trois fois plus qu’une année de pluie à Paris.

Des populations traumatisées

Cette séquence s’est, en tout cas, révélée difficile à vivre pour les habitants des communes exposées. “On est un peu fatigué”, confie René Revol, le maire de Grabels à l’AFP. La commune a été touchée à trois reprises cette année, dont un épisode particulièrement violent dans la nuit du 6 octobre: “280 L/m2 en deux heures“, raconte l’élu, “un mur d’eau“. Des routes dévastées, de nombreuses maisons inondées.

En plus du traumatisme des dégâts matériels, certaines communes ont perdus des vies. La pluie a tué: deux très jeunes enfants et leur mère ont péri à Cruviers-Lacours (Gard), lorsque leur voiture a été emportée par les eaux le 15 novembre; quatre personnes sont mortes dans un camping à Lamalou-les-Bains (Hérault) le 18 septembre, quatre autres dans le Var le 27 novembre et une fillette reste disparue… Au total, 24 personnes ont péri lors d’inondations dans le sud-est depuis le début de l’année, 17 pendant l’automne.

Ils ont vécu des évènements difficiles. Ils ont fait face“, commente à l’AFP le colonel Christophe Risdorfer, patron du service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de l’Hérault, qui met en avant “les liens” entre services départementaux.

Aujourd’hui les habitants et les assureurs attendent le classement en état de catastrophe naturelle des communes touchées afin d’accélérer et faciliter les démarches et procédures d’indemnisations.

 


Laissez votre avis