Intempéries : les évènements climatiques coûteront entre 180 et 220 millions d’euros aux assureurs (actualisé)

Le mois de novembre aura été lourd financièrement pour les assureurs entre le 26 novembre et le 1er décembre les intempéries leur auront couté entre 180 et 220 millions selon les chiffres de l’Afa. 

La Caisse centrale de réassurance (CCR) a estimé le coût des intempéries de la fin novembre entre 150 et 300 millions d’euros, l’Afa l’estime elle entre 180 et 200 millions d’euros. Selon l’Association française de l’assurance (Afa) environ 50.000 sinistres auraient été déclarés. L’écarts des chiffres est dû au fait que CCR comptabilise deux épisodes du 24 au 26 novembre et du 28 au 1 er décembre, tandis que l’Afa ne se concentre que sur les intempéries du 28 au 1er décembre. Dans tous les cas, d’autres déclarations viendront sûrement s’ajouter à ces chiffres car la plupart des assureurs ont prolongé le temps de déclaration. Axa par exemple l’a prolongé jusqu’au 31 décembre.

Axa France avait estimé entre 4 000 et 5 000 le nombre de déclarations de sinistres au cours du mois de novembre. Le groupe en avait d’ailleurs dans ses prévisions isolés près de 2 000 sur le seul épisode de la fin novembre (28 au 1er décembre) qui avait touché la Corse, dans le Var, l’Hérault, l’Aude, les Pyrénées-Orientales et l’Aveyron.

Groupama a révélé dans un communiqué que les évènements climatiques de fin novembre “ont occasionné des dégâts dans 6 départements du territoire de Groupama Méditerranée. De nouvelles déclarations de sinistre s’ajoutent aux plus de 8 000 déjà comptabilisées. Des mesures complémentaires sont prises pour renforcer le traitement des dossiers avec une forte solidarité inter services et inter caisses régionales.

Avec quatorze épisodes d’inondations en 2 mois et demi, contre 3 ou 4 par an habituellement la fin de l’année 2014 aura donc été lourde en dépense pour les assureurs. “Tempêtes, orages, pluies, grêle, inondations : de très nombreux épisodes climatiques ont touché la France tout au long de l’année. Au total, les assureurs estiment à 1,8 milliard d’euros les dégâts matériels occasionnés par les intempéries sur les onze premiers mois de l’année 2014“, indique le communiqué de presse de l’Afa.

Les événements climatiques en 2014 ont été particulièrement éprouvants pour de nombreux assurés, certains d’entre eux ayant été touchés à plusieurs reprises. Tout au long de l’année les assureurs se sont mobilisés sur le terrain pour accompagner les sinistrés dans les démarches à accomplir dès la survenue des dommages. Face aux catastrophes naturelles, la prévention reste la meilleure des réponses. C’est pourquoi la profession a notamment créé, en 2012, l’Observatoire National des Risques Naturels (ONRN) qui permet à tous les acteurs de la prévention de partager leurs connaissances au service d’une meilleure gestion des risques“, déclarent Bernard Spitz et Pascal Demurger, président vice présidents respectifs de l’AFA.


Laissez votre avis