Intempéries : le Sud-Est compte 5 décès pour le week-end

Les intempéries frappent de plus belle le Sud-Est. Des morts et de nombreux dégâts, voici ce que laisse après soi la météo. Le Gard (30), la Lozère (48), Drôme (26) et l’Ardèche (07) ont connu un weekend meurtrier.

La nature est parfois imprévisible. Contrairement à quatre départements du Sud -Bouches-du-Rhône (13), Var (83), Vaucluse (84) et Alpes-Maritimes (06) qui avaient été placés depuis vendredi 14 novembre, en vigilance orange – le Gard (30) et la Lozère (48) étaient en vigilance jaune. Cependant c’est dans ces deux départements que cinq personnes ont péri.

  Cinq personnes ont péri

Les intempéries ont causé la mort de 5 personnes dans la nuit du 14 au 15 novembre.

Dans le Gard (30), une famille circulant en voiture entre Nîmes et Alès a été fortement touchée. Seul le père a survécu. La voiture familiale a été emportée par les eaux. La mère et ses deux fils de 4 ans et 1 an, sont morts noyés, le père a lui été hospitalisé en état de choc. Lors de deux autres accidents, l’un dans le nord du Gard (30), l’autre en Lozère (48), un quinquagénaire et un retraité ont aussi succombé.

 À cinquante kilomètres de là, “le corps sans vie d’un quinquagénaire a été retrouvé dans son véhicule à 150 mètres en aval du pont qu’il traversait lorsqu’il a été submergé” sur la commune de Peyremale, a indiqué la préfecture. Le corps de la victime, un retraité, a été retrouvé, samedi matin, à plus de 20 mètres en contrebas de la route. La voiture a été découverte par les ouvriers. Selon la préfecture, ce décès est “peut-être lié aux intempéries” et c’est l’enquête de gendarmerie qui devra déterminer les causes de la perte de contrôle du véhicule par l’automobiliste.

Dans le Gard (30), il s’agissait d’un “épisode cévenol brutal” et très localisé, a indiqué la préfecture. Les pompiers gardois ont effectué 17 interventions dans la nuit. Dans ce secteur, des pluies diluviennes très localisées – environ 280 mm d’eau – sont tombées en quelques heures.

Dimanche, les intempéries ont pris fin dans les départements des Bouches-du-Rhône (13) et du Gard (30) avec la levée de la vigilance orange pour des risques de crues

 Drôme et Ardèche subissent de gros dégâts

Caves, garages et maisons inondés, coulée de boue comme à Allex, routes coupées et plusieurs familles évacuées, l’Ardèche (07) et la Drôme (26) ont subi une nouvelle vague d’intempéries. Les orages et pluies diluviennes qui se sont abattus dans la nuit de vendredi 14 à samedi 15 novembre, ont causés des dégâts impressionnants qui ont nécessité près de 150 interventions des sapeurs-pompiers en Ardèche (07) et une soixantaine de sorties pour ceux de la Drôme (26).

Dans le centre Ardèche, la commune du Teil a vécu une folle nuit quand la rivière le Frayol est sortie de son lit. “On a jamais vu ça”, commentait le maire Olivier Pévérelli. L’édile chiffrait d’ores et déjà les dégâts à plusieurs centaines de milliers d’euros. Le stade de Mélas est, lui, dévasté. L’eau a charrié de nombreuses pierres.

Saint-Martin-sur-Lavezon était coupée, samedi, par des éboulements, bloquant les habitants. La situation est revenue à la normale en fin de journée. C’est sur les Cévennes ardéchoises qu’on a relevé les plus forts cumuls d’eau, de 160 à 200 mm, soit un mois et demi de pluie en moins de 24 heures… Plus insolite, à Saint-Cirgues-en-Montagne, c’est carrément une pale d’éolienne qui s’est détachée… Tandis qu’à Jaujac, un garage s’est écroulé comme un château de cartes, écrasant deux véhicules qui s’y croyaient à l’abri.

Les axes paralysés

La circulation est compliquée sur de nombreux axes en Ardèche (07), comme sur la RD 86 au nord de Bourg-Saint-Andéol où le Rhône (69) a inondé la chaussée. Une déviation a été mise en place. Des axes secondaires restaient, samedi soir, toujours interdits aux véhicules (RD 464 entre Saint-Barthélemy-le-Meil et le lieu-dit Sarny, RD 281 entre Le Chambon et Saint-Andéol-de-Fourchades, RD 264 secteur Saint-Pierreville, RD 450 entre Saint-André-Lachamp et Ribes au niveau de L’Aulagnet).

En vallée du Rhône (69) toujours, mais côté Drôme (26), c’est le RN7 qui a été coupée un temps durant la nuit entre Loriol et Livron. Livron où l’Ozon a également débordé, avec des riverains inondés.

En milieu de journée, 450 foyers étaient privés d’électricité sur cinq communes d’Ardèche et une de la Drôme (26), et les équipes d’ERDF étaient mobilisées pour rétablir au plus vite le courant.

(Avec AFP)


Laissez votre avis