Météo France / Canicule : Vague de chaleur attendue pour le week-end du 17 août

De très fortes chaleurs sont à prévoir ce week-end dans l’hexagone. Les temperatures y avoisineront les 40 degrés.

La France va connaître son week-end le plus chaud de l’été. Selon les prévisions de Météo France, des températures de l’ordre de 36 à 40 degrés sont attendues du Sud-Ouest au Centre-est  notamment en Aquitaine, Midi-Pyrénées, Limousin, Auvergne, et aussi dans une partie de Rhône-Alpes, jusqu’au sud de la Bourgogne. Dans la moitié nord, il fera un maximum de 34 à 36 degrés. Le thermomètre devrait grimper le long du week-end. La journée de samedi sera ainsi le point d’orgue de cet épisode climatique.

Interrogé par l’AFP, le prévisionniste François Jobard réfuse néanmoins de parler de canicule : « On emploie le terme de canicule quand on est sûr que des critères bien précis seront dépassés, avec trois jours de température la nuit au-dessus d’un certain seuil, et trois jours aussi le jour au-dessus d’un certain seuil, variable en fonction de l’endroit », souligne t’il. Si ces seuils sont dépassés, Météo-France passera en vigilance orange pour la canicule.

Le plan canicule activé

De leur côté, les pouvoirs publics passent à l’action. La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé jeudi sur BFM TV que le niveau 2 du plan canicule (qui en compte 3) sera déclenché « sans doute cet après-midi » dans certains départements afin de mieux protéger les personnes âgées et autres personnes vulnérables des fortes chaleurs attendues en fin de semaine.

« Nous allons sans doute cet après-midi déclencher le niveau numéro deux de l’alerte, ce qui veut dire tout simplement qu’il va y avoir des mises en garde, des mises en place de préconisations particulières dans certains départements ».

« Je crois qu’il faut être attentif à ne pas affoler la population et en même temps faire prendre conscience que, lorsque les températures montent, il y a des précautions à prendre », a poursuivi la ministre interrogée au téléphone par la chaîne d’information continue.

Insistant sur le fait que cette alerte ne concernera que certains départements sans préciser lesquels, Mme Touraine a précisé que le niveau 2 « appelle à la mise en place du “plan bleu” dans les maisons de retraite pour que les résidents puissent bénéficier de zones rafraîchies ». Elle a également indiqué que des précautions doivent être prises pour les bébés mais aussi pour ceux qui travaillent en plein air comme les ouvriers du BTP.

La prudence s’impose

Le niveau 1 du plan canicule a été mis en place comme chaque année au 1er juin. Le niveau 3 « niveau de mobilisation maximale » ne serait activé, selon le gouvernement, que si la canicule est aggravée par des effets collatéraux (rupture de l’alimentation électrique, pénurie d’eau potable, saturation des établissements de santé).

Pour les personnes âgées isolées et autres personnes fragiles, la ministre de la Santé a rappelé qu’il existait aussi un système de veille. « Les personnes âgées qui se sont fait connaître de leur mairie vont être visitées par les services municipaux ou par des associations », a-t-elle dit.

Face à cette vague de chaleur, Météo-France délivre ses conseils pour prévenir les risques : boire au moins 1,5 litres d’eau par jour, se rafraîchir fréquemment et éviter toute sortie aux heures les plus chaudes.

Pour les baigneurs, la crème solaire s’impose. Outil de protection indispensable, elle est aujourd’hui au coeur de la polémique. Selon Laurence Coiffard, professeur de pharmacie à l’Université de Nantes et auteure d’une étude sur le sujet, « 25 à 30% des produits ont un indice de protection inférieur à celui affiché sur l’emballage”. ». Si les industriels contestent ces résultats, la prudence est de mise.

Avec AFP


Laissez votre avis