Nancy / Inondations : La franchise légale de 380 euros sera retirée des indemnisations

Les violents orages qui se sont abattus dans la nuit de lundi à mardi sur Nancy ont conduit une centaine de foyers à quitter leurs domiciles endommagés. Si aucun arrêté préfectoral de catastrophe naturelle n’a encore été rendu officiel, le gouvernement a d’ores et déjà annoncé qu’il abonderait dans ce sens. Soit une franchise légale de 380 euros a amputé de l’indemnisation de chaque victime.

C’est un véritable chaos qui a terrassé dans la nuit de lundi à mardi la ville de Nancy. La pluie incessante a donné naissance à de multiples inondations, le seuil de l’eau atteignant parfois jusqu’à 2m de hauteur. Entre la terreur causée par l’évènement puis le soulagement que chaque habitant soit aujourd’hui sain et sauf, les nancéiens doivent désormais régler un problème épineux : la remise en état de leurs logements. Remboursés selon la garantie “catastrophe naturelle” de leur contrat d’assurance habitation (après validation de l’arrêté préfectoral déjà avancé par le gouvernement), les victimes ne laisseront de leur poche que 380 euros de franchise légale, contre 10% des remboursements pour les commerçants. Rappelons que le montant de la franchise dans les cas de catastrophes naturelles est réglementé et similaire pour tous les organismes assureurs.

L’heure est désormais à l’attente du déblocage des indemnisations. Les habitants ayant au préalable souscrits l’option “assistance” au sein de leurs contrats, peuvent d’ores et déjà recevoir de l’aide pour leurs véhicules dégradés mais également pour leur relogement temporaire en chambres d’hôtel ou encore les achats de première nécessité tels que remplacement des vêtements ou affaires de toilette perdus.


Laissez votre avis