Sécheresse / Prévention : Le plan canicule activé

Le préfet de Paris et de l'Ile de France, Daniel Canepa, a déclenché mercredi 1er juin le niveau 1 du plan canicule. Il prévoit un suivi actif de la météo, des aides aux personnes sensibles, et de la prévention.

Le préfet de Paris et de l’Ile de France, Daniel Canepa, a déclenché mercredi 1er juin le niveau 1 du plan canicule. Comme tous les ans, ce plan, qui comporte trois niveaux, durera trois mois, c’est à dire jusqu’au 31 août.

Le plan canicule consiste consiste à repérer et protéger les personnes les plus sensibles à la canicule, notamment en développant des actions de solidarité pour ces dernières à effectuer des évaluations bio-météorologiques pour alerter la population, et renseigner cette dernière sur les comportements à adopter en cas de canicule.

Niveau 1 : simple état de veille

Le niveau 1 de ce plan, actuellement en place en Ile de France, consiste simplement en un état de « veille saisonnière » : il s’agit de s’assurer que tous les dispositifs d’alerte et de réaction sont opérationnels. Météo-France et l’Institut de Veille Sanitaire installent alors le dispositif de veille bio-météorologique. Un communiqué de la préfecture indique d’autre part qu’une cellule de veille au sein de la préfecture surveillent en permanence l’évolution des indicateurs climatiques. En parallèle, la Ville de Paris s’occupe de repérer les personnes particulièrement exposées aux risques de la canicule, notamment les personnes âgées, les personnes handicapées, les jeunes enfants, et les sans-abris.

Niveau 2 : aide active aux personnes à risques

Le niveau 2 du plan canicule est déclenché lorsque les prévisions à trois jours annoncent des températures franchissant les seuils de 21 degrés la nuit et 31 degrés le jour pendant trois jours consécutifs. Il prévoit l’activation de la cellule de crise, l’appel régulier des personnes fragiles répertoriées dans le fichier Chalex, mobilisation auprès de ces personnes, et des sans-abris, et adaptation des messages diffusés par la Ville sur la canicule. Ce niveau a été déclenché pas plus tard que l’année dernière, notamment à Lyon et à Paris.

Niveau 3 : Mobilisation exceptionnelle

Le niveau 3 quant à lui, est activé par le Premier Ministre, lorsque des températures au-delà des seuils persistent sur une longue durée et causent des dégâts collatéraux, comme des coupures d’électricité ou des saturations d’hôpitaux. Il y a alors mobilisation exceptionnelle des moyens humains et matériels disponibles. La gestion de la canicule est alors pilotée par le Ministre de l’Intérieur. Le niveau 3 du plan canicule avait été enclenché en 2005 dans les régions du Rhône, de l’Isère, et de la Savoie.

Vous pouvez trouver sur le site du Ministère de la Santé des numéros à appeler en cas de malaises liés à la canicule, ainsi que des recommandations à observer en cas de fortes chaleurs.


Laissez votre avis