Tempête Dirk : il est “trop tôt pour faire un bilan” de la situation

Suite aux inondations qui se sont abattues sur la France ces derniers jours, les deux principales fédérations d’assureurs considèrent qu’il est encore “trop tôt pour faire un bilan” des dégâts.

Selon les deux principales fédérations d’assureurs, il est encore trop tôt pour dresser le bilan de la situation des zones impactés par la tempête Dirk. “A ce stade, il est encore trop tôt pour faire un bilan chiffré des sinistres occasionnés par ces épisodes extrêmes“, ont expliqué Bernard Spitz, président de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) et Gérard Andreck, président du Groupement des entreprises mutuelles d’assurances (GEMA), à l’AFP.

Les assureurs ont mis en place toutes les dispositions nécessaires pour que l’accompagnement des particuliers et des commerçants et leurs indemnisations soient les plus efficaces et rapides possible“, ont assuré MM. Andreck et Spitz.

La tempête Dirk s’est abattue sur la France dans la nuit de mardi (24 décembre) à mercredi (25 décembre) forçant ainsi des milliers de Français à réveillonner à la bougie voire pour certains les pieds dans l’eau.

Les deux présidents ont également souligné à l’AFP que les dommages causés par le vent sont couverts par les contrats d’assurances multirisque habitation, pour les particuliers comme les commerçants.

Pour les dommages causés par les inondations, les assureurs sont déjà à pied d’œuvre sans attendre des arrêtés ministériels déclarant l’état de catastrophe naturelle, qui devraient être très prochainement publiés d’après les déclarations du ministre de l’Intérieur“, ont-ils ajouté.

Le ministère de l’intérieur à déclaré plus tôt dans la journée que les procédures de reconnaissance de catastrophe naturelle sont enclenchées et que tout serait fait pour que les dossiers soient traités le plus rapidement possible.

avec AFP


Laissez votre avis