Tempête Xynthia : après les versements des assurances, la cellule d’indemnisation amiable

Le ministre de l’écologie Jean-Louis Borloo a indiqué mardi à l’Assemblée qu’un millier de personnes avaient déjà pris contact avec la cellule d’indemnisation amiable, suite à la tempête Xynthia.

Dans les zones dites à risque, l’Etat s’est engagé à « racheter à l’amiable à toute personne qui le souhaitait sa maison et le terrain à la valeur du bien d’avant la tempête », a rappelé le ministre en réponse à une question du député UMP Christophe Priou (Loire Atlantique). « Une procédure exceptionnelle et unique », a dit le ministre. Elle complètera les versements des assurances.

Pour le moment, en Vendée, sur un peu plus de 900 cas, « 816 ont pris contact avec la cellule d’indemnisation amiable, 507 sont en rendez-vous d’évaluation, 76 ont déjà reçu leur évaluation », a-t-il dit. En Charente-Maritime, « 200 personnes ont pris contact avec la procédure de rachat amiable garanti par l’Etat, 75 rendez vous ont été pris », a dit le ministre.

Pour lui, « c’est la moindre des choses qu’il fallait faire ». Il a indiqué qu’il y avait « 150M d’euros et 60M d’euros de réserves » sur le fonds Barnier, ou fonds de prévention des risques naturels majeurs, qui finance ce rachat de biens. « Nous ferons appel au budget de l’Etat s’il y a un besoin complémentaire », a-t-il dit. De nouvelles zones « noires » continuent à être définies mardi en Charente-Maritime, ce qui pourrait accroître le nombre de demandes.

Paris, 27 avril 2010 (AFP)


Laissez votre avis