Tempête Xynthia : L’Etat va « mettre à plat » les zones de solidarité

Les experts de l’Etat vont « mettre à plat » d’ici juillet le zonage défini en Vendée après le passage de la tempête Xynthia, ont annoncé jeudi les deux experts chargés de cette mission.

« Nous sommes chargés d’une mise à plat par rapport aux zones de solidarité (ex-« zones noires »), pour définir des périmètres qui seront vraisemblablement réduits en Vendée par rapport à ce qui avait été défini », a expliqué Christian Pitié, l’un de deux experts du ministère de l’Environnement et du Développement durable chargés d’une mission de terrain en Vendée.

Dans un premier temps, l’Etat avait défini en avril une zone de solidarité assez large (915 maisons), la classant zone d’extrême danger pour que les propriétaires souhaitant partir puissent profiter de meilleures indemnisations grâce au fonds Barnier, via des acquisitions amiables par l’Etat.

Les nouveaux périmètres, plus réduits, ne concerneront plus que les maisons « représentant un risque majeur » ou pour lesquelles « la protection serait plus coûteuse que leur acquisition », a précisé M. Pitié. Les maisons situées dans les nouveaux périmètres, si les propriétaires ne souhaitent pas partir, devront faire l’objet de la procédure légale d’expropriation dans le cadre d’une enquête publique qui selon les experts pourrait se dérouler à l’automne.

« On ne mettra pas une maison à l’enquête publique avant qu’elle ait été visitée », ont promis les experts. « Déjà pas mal de travail a été fait, l’objectif est de faire une proposition (pour une nouvelle zone, ndlr) vers la fin du mois de juillet », a noté l’expert.

L’Aiguillon-sur-Mer (Vendée), 10 juin 2010 (AFP)


Laissez votre avis