https://news-assurances.com Tempête Xynthia : Sarkozy annonce des mesures pour les victimes "d'un drame inacceptable" dont une aide de 3 millions d’euros


Tempête Xynthia : Sarkozy annonce des mesures pour les victimes “d’un drame inacceptable” dont une aide de 3 millions d’euros

Nicolas Sarkozy a annoncé lundi, à l’Aiguillon-sur-Mer (Vendée), une série de mesures d’aide dont le déblocage de 3 millions d’euros pour faire face aux dépenses immédiates des victimes de la tempête Xynthia, “un drame inacceptable et incompréhensible”.

L’arrêté de catastrophe naturelle sera signé dès mardi, au surlendemain de la tempête qui a balayé l’ouest de la France, dimanche, a annoncé le chef de l’Etat, qui s’est rendu dans les deux départements les plus touchés, Vendée et Charente-Maritime. “Nous devons faire de toute urgence la lumière sur ce drame inacceptable et incompréhensible”, a-t-il déclaré, lors d’une table ronde à la préfecture de La Rochelle, avec les élus locaux et les services de l’Etat.

Selon lui, “il faut qu’on s’interroge pour savoir comment en France, au XXIè siècle, des familles peuvent être surprises dans leur sommeil, mourir noyées dans leur maison”. “Ce n’est pas le moment de commencer les polémiques”, avait-il recommandé un peu plus tôt à L’Aiguillon-sur-mer, appelant “chacun à considérer qu’aujourd’hui c’est le temps de l’urgence”.

Il a promis que “80% des foyers privés d’électricité” seraient alimentés “au maximum d’ici 48 heures”, alors que 172.000 foyers environ étaient toujours privés d’électricité lundi en milieu d’après-midi, selon ERDF.

Le président a également annoncé avoir demandé une mission d’inspection de l’Intérieur et de l’Equipement qui devra remettre un rapport dans les dix jours “pour comprendre ce qui s’est passé”.

Autres annonces de M. Sarkozy: un “plan digues” sur lequel le ministre Jean-Louis Borloo (Ecologie), qui l’accompagnait sur place, “va travailler dès maintenant”, et “un plan spécial” en faveur des ostréiculteurs qu’il va demander au ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire.

Le chef de l’Etat a également annoncé qu’un “médiateur national” allait être désigné afin “qu’aucune famille, aucun professionnel ne soit laissé seul dans les discussions avec les assurances”.

Alors que la question des constructions littorales a commencé à être reposée après les inondations de maisons de bord de mer, le président a assuré qu'”on ne peut pas transiger avec la sécurité”. “La réflexion va être engagée sur le plan de l’urbanisme pour qu’une catastrophe de cette nature ne se reproduise plus”, a-t-il affirmé devant la presse, à La Rochelle. “On a assez peu de temps, personne ne nous pardonnerait de continuer comme avant”, a-t-il ajouté.

Il a dit qu’il reviendrait “avant l’été pour tirer les conclusions structurelles de ce que nous avons fait”.

Dans la matinée, le président avait survolé en hélicoptère les zones inondées et parcouru à pied le front de mer de Châtelaillon-plage (Charente-Maritime), le long de la digue où les petites maisons de pêcheurs ont été noyées sous un mètre d’eau.

Le bilan provisoire de la tempête s’élèvait lundi à 14H00 à 50 morts et neuf disparus en France, selon la Sécurité civile. La Vendée a payé le plus lourd tribut avec 33 morts, suivie de la Charente-Maritime (10), également très touchée par des inondations liées à des ruptures de digue.

L’Aiguillon-sur-Mer, 2 mars 2010 (AFP)


un commentaire sur “Tempête Xynthia : Sarkozy annonce des mesures pour les victimes “d’un drame inacceptable” dont une aide de 3 millions d’euros”

  • Nadine Lelux Fourdin Vues :

    Je vote pour ka liste

Laissez votre avis