Tempêtes : Les plages et dunes reculent de plus de 10 mètres en Gironde

L’Observatoire de la Côte Aquitaine s’inquiète d’une érosion très importante de la côte à cause des tempêtes hivernales.

Après le passage des fortes tempêtes de la fin décembre 2013 et début janvier 2014, l’Observatoire de la Côte Aquitaine constate une érosion importante de la côte, des plages et des dunes : recul du trait de côte, abaissement des plages, glissements, affaissements, éboulements, chutes de blocs.

Dans son rapport, elle observe un recul de la côte dépassant 10 mètres sur de nombreux endroits. Surtout en Gironde qui a été la plus touchée par l’érosion marine. Précisément au Nord : dans le Médoc entre Soulac – sur – Mer et Lacanau et au Sud : La Pointe du Cap Ferret et La – Teste – de – Buch. Des falaises de grandes hauteur se sont créées, les pourtours de la côte abîmée et des bâtiments mis en péril.

La dune qui protège la côte, faune et flore a subi de lourds assauts. “Les plages et les dunes ont été plus déstabilisées que lors du passage de la tempête Xynthia en février 2010 et Klaus en janvier 2009“, note l’Observatoire.

Outre l’érosion des plages qui se sont fortement abaissées et aplanies par endroit, “limitant ainsi leur résistance aux assauts de l’océan“, soulignent les observateurs, des phénomènes de “submersions marines de faibles emprises se sont également produites au sein du Bassin d’Arcachon, dans les courants landais et sur la côte basque“.

Et d’autres dépressions, encore à craindre, aggraveraient la situation.


Laissez votre avis