Xynthia: les mutuelles du GEMA simplifient les procédures d’indemnisation

Après le passage dévastateur de la tempête Xynthia, les mutuelles du GEMA se mobilisent pour simplifier et accélérer les procédures d’indemnisation. Le Syndicat professionnel est très concerné puisqu’il assure collectivement (via les mutuelles qui la composent) plus d’une voiture de particuliers sur deux, et deux habitations de particuliers sur trois.

(Le GEMA regroupe les mutuelles suivantes: AGPM Assurances, Altima Assurances, AMDM, AMF Mutuelle, Ethias AAM Droit commun, GCE Assurances IARD, groupe GMF, groupe IMA, groupe Maaf, groupe Macif, groupe MAE, groupe Maif, MAPA-Mutuelle d’assurance, groupe Matmut, MFA, MISPM, Monceau Assurances, Natixis Assurances, Smacl Assurances, le Sou médical, Usu)

Toutes les enseignes membres du GEMA ont annoncé dès le début de la semaine des mesures simplifiées et exceptionnelles après le passage de la tempête Xynthia qui a causé de lourds dégâts humains et matériels. Les mutuelles d’assurance ont unanimement simplifié les démarches administratives et accélérer les procédures d’indemnisation de leurs sociétaires sinistrés.

Les déclarations de sinistres peuvent être faites par tout moyen (téléphone, lettre simple, visite…), les déclarations hors délais légaux (5 jours) sont prises en compte et ce jusqu’au 31 mars, et enfin, aucune attestation de vitesse du vent n’est demandée aux sociétaires. De plus, les mutuelles se chargent d’obtenir les documents nécessaires directement auprès de Météo France.

Pour information, les tempêtes et autres effets du vent ne relèvent pas du régime des catastrophes naturelles. Leurs conséquences sont obligatoirement couvertes par les contrats dommages aux biens et sont donc prises en charge au titre de cette garantie. Pour ce qui est des dégâts liés aux inondations, la déclaration de l’état de catastrophe naturelle engendre la prise en charge des dégâts matériels par les assureurs.


Laissez votre avis