Faits divers : Un gendarme trouve la mort aux 24 heures motonautiques de Rouen

Ce dimanche, tôt dans la matinée, un gendarme a été tué et un autre blessé dans une collision sur la Seine. Un bateau de course participant aux 24 heures motonautiques de Rouen a violemment percuté le zodiac des forces de l’ordre qui remontait le fleuve en direction de Paris.

C’est à 6h20 ce matin, qu’un bateau de course qui participait aux 24 heures motonautiques de Rouen, est venu s’encastrer dans un zodiac à bord duquel se trouvait deux gendarmes. Pour une raison encore indéterminée, l’engin a tué un des deux hommes sur le coup, et blessé grièvement le second. Transporté d’urgence au CHU de Rouen, les jours de ce dernier ne sont pas en danger selon les premiers témoignage de Jean-Christophe Bouvier, directeur de cabinet du préfet de la Seine-Maritime.

Le drame s’est produit alors que les forces de l’ordre escortaient une péniche sur la Seine en direction de Paris. Le bateau de course de la Team INSA a alors percuté l’équipe de la brigade fluviale, le pilote de l’engin est lui sorti indemne de l’accident. Le Rouen Yacht Club qui organisait cette année la 47e édition de cette compétition motonautique, a immédiatement interrompu la course d’endurance commencée la veille à 16 heures. La cinquantaine de bateaux qui participait à la course ont été remonté à quai, et ers neuf heure ce matin, Jean-Christophe Bouvier déclarait «A l’heure où nous parlons, la course ne reprendra pas».

Avec une victime à déplorer et une compétition interrompue avant son terme, se pose évidemment la question du rôle des assurances dans ce genre de situation. En règle générale, les assurances des compétitions sportives couvrent à la fois la responsabilité civile de l’organisateur que ce soit vis à vis des concurrents mais aussi vis à vis du public. De manière récurrente, l’assurance annulation, l’assurance dommages et l’assurance individuelle accident sont les garanties « standard » mises en place lors évènements sportifs. Reste à ensuite à établir la responsabilité de chacun dans ce drame. (Pour rappel, voir le dossier sur l’assurance des compétitions sportives)


Laissez votre avis