Grève train,TER,RER: La SNCF promet 20% d’indemnisation pour tous les abonnés mensuels

La grève des cheminots sera reconduite demain, mardi 17 juin, pour un 7ème jour. Le trafic des trains, intercités et RER devraient donc encore se retrouver fortement impacté. Pour calmer la grogne des usagers, la SNCF a annoncé que tout voyageur régulier bénéficierait dès juillet d’une indemnisation équivalente à 20% du prix de son abonnement mensuel.

La grève des cheminots ne s’essouffle pas. Après 6 jours de débrayage, les syndicats CGT et Sud-Rail se sont engagés sur un 7ème jour, demain mardi 17 juin. “Le résultat des assemblées générales est sans appel : toutes ont reconduit le mouvement” a appris Thierry Nier, porte-parole de la CGT-Cheminots. La contestation pourrait toutefois perdurer ad vitam aeternam si aucun accord satisfaisant ne venait à être conclu entre salariés et patronat.

Pour calmer les esprits des Français échauffés par les perturbations (trains, TER, transiliens…), la SNCF a indiqué, lors d’une réunion de crise vendredi, qu’un dédommagement de l’ordre de 20% du prix d’achat serait accordé à tous les voyageurs réguliers. Dès juillet, les usagers sur le point de renouveler leurs abonnements mensuels verront son prix automatiquement réduit de 20%. “Une indemnisation simple, claire et forte, parce que les désagréments subis sont très importants. L’exaspération sur les quais et dans les trains est légitime” a annoncé Guillaume Pepy, président de la SNCF. La compensation pourrait même atteindre 33% si la grève ne trouvait pas de résolution prochaine.

A noter que sans geste commercial décidé individuellement par les entreprises en lock-out, les mouvements de grève prévus à l’avance (avec préavis déposé) ne donnent jamais droit à des remboursements ou indemnisations au regard de la loi.

Quelles prévisions de trafic pour mardi 17 juin ?

Si la participation au mouvement recule de plus en plus auprès du personnel, elle reste toutefois assez conséquente pour gêner les voyageurs, notamment chez les conducteurs, contrôleurs, agents de réparation de matériels et maintenance des voies, ainsi qu’aux guichets. 14,08% des cheminots étaient encore en grève aujourd’hui.

A priori, selon les estimations de la SNCF, les perturbations a venir demain devraient afficher une légère amélioration.

TGV

2 TGV sur 3 sur l’axe Est, 1 sur 2 sur les axes Atlantique et Nord, 1 sur 3 pour le sud-est et pour les liaisons province-province.

Intercités

4 trains sur 10 circuleront en moyenne

TER

Un train sur deux en moyenne

Ile-de-France

Quatre trains sur dix en moyenne

Transiliens

– RER A : Service normal
– RER B : 1 train toutes les 10 minutes à Paris Nord
– RER D Nord : 1 train toutes les 15min à Châtelet les Halles en pointe
– RER D Sud : 1 train toutes les 10min à Gare de Lyon en pointe
– Lignes N et U : 1 train sur 2
– RER C : 1 train sur 2
– RER E : 1 train sur 3
– Autres lignes : 1 train sur 3

Trains internationaux

Le trafic sera normal sur Eurostar, Thalys et vers l’Allemagne. Sur Lyria, un train sur deux circulera vers l’Italie et vers l’Espagne un sur trois, selon ces prévisions.


2 commentaires sur

  • Sapin Vues :

    Bon si j'ai bien compris ceux qui ont un abonnement annuel type fréquence peuvent aller se faire voir ! Vivement que la concurrence arrive et qu'on arrête de donner de l'argent à cette SNCF sous perfusion qui n'a rien à faire de ses voyageur mais protège ses privilleges !!!

  • Chris Vues :

    Bonjour, je lis ici qu'il est prévu une indemnisation de 20% en juillet. En premier lieu c'est trop peu compte tenu de l'ampleur du préjudice subi ! En second lieu, l'indemnisation est prévue pour juillet… Tiens donc, juillet… Ce fameux mois où les dizaines de milliers d'étudiants usagers de la SNCF ne renouvellent pas leur abonnement mensuel puisque leur année d'études est terminée… Donc la SNCF en agissant ainsi se moque ouvertement des étudiants abonnés ? Eux on s'en fiche ils auront oublié d'ici la rentrée de septembre et on leur fera à nouveau payer le prix fort. En plus de l'augmentation prévue au 1 aout… Il faudrait que les usagers de la France entière arrêtent de se laisser faire. Au retour à la normale, il faudrait que tous, sans aucune exception décide de voyager à bord des trains sans aucun titre de transport pour protester ! Un seul usager qui mène cette action sera très vite expulsé du train et se prendra une amande importante. Mais imaginez un train complet, puis deux, puis trois, puis dix… La SNCF ne pourrait plus gérer ce phénomène. Réfléchissez-y, réveillez-vous !

Laissez votre avis