Transport : L’espace aérien islandais a été fermé suite à l’éruption du volcan Grimsvoetn

L’espace aérien islandais a été temporairement fermé dimanche matin en raison de l’éruption du volcan le plus actif du pays, qui a déclenché un immense panache de fumée, ont annoncé les autorités aéroportuaires (Isavia).

Un an après Eyjafjöll, qui avait désorganisé toute l’Europe, un autre volcan islandais, Grimsvoetn, est entré en éruption samedi. En raison de l’immense panache de fumée qu’il dégage, l’espace aérien islandais a été temporairement fermé ce dimanche matin.

«Il y avait un nuage s’élevant du Grimsvoetn vers 19h00 GMT et juste avant 20h00 GMT il avait atteint une altitude de 11 kilomètres», a indiqué un météorologue, Haraldur Eirkisson. «Un avion est en route pour aller là-bas recueillir davantage d’informations», a-t-il ajouté. Un autre météorologue des mêmes services, Fridjon Magnusson, a indiqué que moins de deux heures plus tard, la colonne de fumée s’élevait à une altitude de 20 km.

Chaque éruption a sa propre particularité et il n’est pas encore possible de déterminer si le type de cendres – de fines particules pointues – émises par l’éruption du Grimsvoetn pourraient entrainer les mêmes conséquences que Eyjafjöll. «Ce ne sont que les premières heures de l’éruption. On ne peut pas dire encore si cela aura un effet sur le trafic aérien comme cela avait été le cas pour le Eyjafjoell en 2010», a relevé Fridjon Magnusson.


Laissez votre avis