Europ Assistance, l’affaire Dominique Billoux

Dominique Billoux passait ses vacances en Grèce début août lorsqu’il a contracté le virus AH1N1. Hospitalisé à Patras, au nord du Péloponnèse, dans un état très préoccupant, il est rapatrié en France aux frais de sa famille et de ses amis mais pas de son assurance.

La famille de Dominique Billoux est scandalisée. « Les services d’Europ Assistance nous ont lâché » clame Lysiane, sa femme. Ce castrais a vécu un véritable enfer en Grèce lorsqu’il est tombé malade pendant ses vacances. Fièvre, toux, courbatures, évanouissements, Dominique Billoux est hospitalisé dans une clinique à Patras. Les médecins grecs sont perplexes devant les symptômes du français, mais finissent par lui diagnostiquer une grippe AH1N1 aggravée. Et pour cause, il souffre également d’un Sdras (Syndrome de détresse respiratoire aigu systémique). Il a du mal à respirer et son état se détériore d’heure heure. Les médecins décident alors de le plonger dans un coma artificiel et de le transférer au service des soins intensifs de la clinique.

Débute alors un véritable calvaire. Face aux conditions d’hospitalisation “à la limite du tolérable” selon le médecin envoyé sur place, qui a pointé “une trachéotomie instable, des conditions d’hygiènes déplorables”, sa famille décide de faire appel à Europ Assistance pour organiser son rapatriement vers la France. Mais elle essuie un refus. Rien d’anormal ni d’exceptionnel selon les responsables d’Europ Assistance. « Il ne s’agit pas d’une volonté de notre part de la laisser sur place. Mais il est stipulé dans les contrats que nous passons avec les voyagistes qu’aucun rapatriement ne peut être effectué dans le cas d’un risque épidémique. Ajoutez à cela que nous n’avons jamais eu de problèmes particulier avec la clinique de Patras dans laquelle était hospitalisé Monsieur Billoux. Il est même probable que si Monsieur Billoux était resté quelques jours de plus sur place, il aurait recouvré ses forces, comme c’est le cas depuis qu’il est arrivé en France. »

Finalement ce sont ses amis et sa famille qui ont organisé le rapatriement à leur frais, soit 19500 euros pour affréter un avion avec à son bord du matériel médical et une équipe composée d’un médecin et d’une infirmière bénévole. De retour à Castres, Dominique Billoux reprend peu à peu des forces et devrait recouvrer tous ses moyens physiques et respiratoires.


un commentaire sur “Europ Assistance, l’affaire Dominique Billoux”

  • jrhindo Vues :

    bONJOUR, je voudrais dire, en effet qu'EUROPASSISTANCE joue selon ses interpretations…
    Je m'explique : mon mari est decede de la typhoide au Cambodge au mois de mars 2010. EUROPASSISTANCE a pris en charge ce qui a suivi !
    Mon mari avait souscrit un capital décès assez important ! c'est là que les choses se compliquent, sur les diverses interpretations … mon mari est décédé en 4 jours, et je ne pense pas qu'il se soit contaminé volontairement par la TYPHOIDE, etant de plus en Asie depuis près de 20 ans, nous en connaissions les dangers !!! Donc, là, c'est le point mort… avec EUROPASSISTANCE !!!! pour prendre la cotisation, pas de problème…. de plus, mon mari avait repris un deuxième contrat (le meme) , ils ne s'en sont meme pas rendus compte… cela fait 6 mois que cela dure !!!! AU SECOURS, QUI PEUT M'AIDER §§§§

Laissez votre avis