Afrique du Sud : les bébés atteints du sida seront pris en charge à 100%

Tous les enfants sud-africains de moins d’un an porteurs du virus du sida bénéficieront gratuitement d’un traitement, a assuré mardi le président Jacob Zuma, en dévoilant une série de mesures pour lutter contre cette pandémie qui touche particulièrement son pays.

“Tous les enfants de moins d’un an recevront un traitement s’ils sont testés positif”, a déclaré Jacob Zuma à Pretoria à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida. “Cette décision permettra de réduire progressivement la mortalité infantile de manière significative”, a-t-il poursuivi lors d’un discours à la Nation retransmis à la télévision.

Les enfants recevront un traitement gratuit dans les établissements publics, a précisé le porte-parole du ministère de la Santé, Fidel Radebe. Jusqu’à présent, ils n’étaient soignés qu’une fois que la maladie avait progressé.

Le président sud-africain a également appelé la population à se soumettre à des tests de dépistage, annonçant qu’il s’y plierait lui-même prochainement. “Les tests de dépistage se font sur la base du volontariat et sont confidentiels. Nous savons que ce n’est pas facile”, a-t-il dit. Mais “je vous conseille vivement de commencer à prendre vos dispositions pour effectuer votre test.”

Jacob Zuma a annoncé d’autres mesures qui seront mises en place à compter du mois d’avril dans le cadre d’une campagne de prévention.

Les femmes enceintes séropositives recevront un traitement dès la 14e semaine de grossesse et non plus à partir du dernier trimestre. Celles dont la maladie est avancée recevront des antirétroviraux (ARV) bien plus tôt tout comme les patients qui ont également la tuberculose. “Afin de répondre à la demande pour les dépistages et les traitements, nous allons nous assurer que les centres de soins dans le pays sont prêts à recevoir les patients et ne sont pas juste accrédités comme des centres ARV”, a-t-il précisé.

L’Afrique du Sud est le pays dans le monde qui compte le plus grand nombre de séropositifs avec 5,7 millions de personnes, dont 280.000 enfants, porteurs du virus HIV sur 48,5 millions d’habitants.

Après des années de déni sous la présidence de Thabo Mbeki (1999-2008), la première puissance économique du continent dispose aujourd’hui du plus important programme de distribution d’ARV gratuits.

Malgré tout, le pays compte au moins un million de personnes qui n’ont pas accès à ce traitement et 1,5 million d’orphelins du sida.

Pretoria, 1 déc 2009 (AFP)


Laissez votre avis