Arnaque à l’assurance : Quand la police traque les fausses déclarations de vol d’iPhone

A Antibes, la police ne plaisante pas avec les fausses déclarations de vols d'iPhone selon le quotidien Nice Matin. Objectifs : limiter les arnaques à l'assurance.

A Antibes, la police ne plaisante pas avec les fausses déclarations de vols d’iPhone selon le quotidien Nice Matin. Objectifs : limiter les arnaques à l’assurance.

Les téléphones portables, au premier rang desquels l’iPhone, sont devenus de petits bijoux de technologies recherchés, d’une valeur marchande non négligeable  et par conséquent susceptibles d’attiser la convoitise des voleurs. Mais pas seulement. Le nombre de fausses déclarations de vols se multiplie. Neuf plaintes sur dix dans la région d’Antibes seraient infondées selon Nice Matin.

L’objectif de ces déclarations mensongères est bien évidemment de bénéficier du remboursement par l’assurance. Dans la majorité des cas ils interviennent en cas de vols avec violence et les possesseurs d’iPhone en sont bien conscients. La police traque ces fausses plaintes : interrogatoires, enquêtes de voisinage ou encore épluchage de la vidéo-surveillance. Peu habitués des commissariats, ces délinquants d’un jour finissent bien souvent par avouer leur forfait.

Sans nécessairement le savoir, les contrevenants s’exposent à des poursuites judiciaires pouvant déboucher sur 7.500 euros d’amende et 6 mois de prison pour la fausse plainte et jusqu’à 375.000 euros et cinq ans de prison pour escroquerie à l’assurance. Cher payé pour un téléphone.

Source : Nice Matin


Laissez votre avis