Assurance animale : Que faire pour mon chat qui est trop gros

    L’obésité est un des motifs les plus nombreux des consultations vétérinaires. Elle peut avoir de nombreuses conséquences néfastes sur la santé du chat (diabète, problèmes hépatiques, apathie, difficultés pour faire la toilette, etc.). Une prise en charge vétérinaire et une sérieuse implication du maître devront alors être envisagée.

    Le chat peut prendre du poids et souffrir d’embonpoint pour plusieurs raisons : manque d’exercice (ce peut être le cas du chat d’intérieur), boulimie (par gourmandise ou parfois suite à une forme de dépression chez le chat), prise de poids consécutive à la stérilisation ou castration, etc.

    Hormis le fait que les rations quotidiennes doivent être bien respectées – en tenant compte éventuellement aussi des friandises -, le vétérinaire devra déterminer dans un premier temps les causes de ce surpoids afin de s’assurer que cela ne résulte pas d’une pathologie en particulier.

    Si un traitement doit être mis en place, consultations et traitements seront remboursés par l’assurance santé du chat que le maître aura souscrite à hauteur de la formule choisie.

    Si régime alimentaire spécifique est rendu nécessaire, là aussi, certaines assurances santé animale prennent en charge une partie de l’alimentation dite thérapeutique.

    La transition devra se faire progressivement afin d’éviter les troubles digestif, mais aussi pour qu’il s’habitue à sa nouvelle alimentation. Cela n’est pas toujours évident d’autant qu’elle peut être moins appétente.

    Une alimentation de bonne qualité comme des croquettes spécifiques pour chat trop gros sera distribuée comme à l’accoutumée, à savoir en libre-service.

    Le chat est en effet un « petit mangeur » qui aime grignoter et faire plusieurs repas par jour, jusqu’à une douzaine en moyenne. La raison pour laquelle il ne faut pas le priver de nourriture en restreignant la distribution de son alimentation. Les gamelles pourront être réparties en différents endroits de la maison.

    Favoriser l’exercice

    Ce n’est pas grâce à cela que le chat va faire beaucoup d’exercice mais conviendra bien à son tempérament d’animal curieux et surtout chasseur. Le maître ne devra pas non plus hésiter à le solliciter, le stimuler en lui consacrant chaque jour du temps. Et tous les membres de la famille devront respecter les consignes. Si plusieurs animaux cohabitent ensemble, il faudra surtout veiller à ce que le chat en question n’ait pas accès à la nourriture des autres, et inversement, car l’alimentation de régime de convient pas aux chats ne présentant pas de problème ni aux chiens, par exemple.

    Durant les moments où le chat est seul, des jouets pourront être laissés à sa disposition afin que l’animal s’occupe, et là aussi se dépense. Un arbre à chat peut aussi permettre de favoriser l’exercice. Il existe aussi des jouets dans lesquels on peut placer de la nourriture, ce qui de toute évidence pourra l’occuper tout en permettant qu’il s’alimente.


    Laissez votre avis