Assurance Auto Facile : Les franchises

La tarification d’une assurance automobile dépend de plusieurs critères dont les franchises, véritables variables pour faire baisser les prix des cotisations.

Les franchises se définissent comme des parts non prises en charge par l’assurance. Ce sont des montants qui restent à la charge de l’assuré.
Les franchises sont des sommes d’argent, établies sous forme de forfait, dues par l’assuré en cas de sinistres responsables. Les sommes et les conditions dans lesquelles elles sont réclamées sont fixées lors de la signature du contrat.

La franchise est obligatoire dans la garantie « catastrophe naturelle », cette garantie étant elle-même obligatoire pour l’assureur (lire notre article).
Pour les autres garanties, l’application de franchises reste à négocier entre l’assuré et la société d’assurances. Le gros avantage des franchises est qu’elles font baisser le prix de la cotisation. Il n’y a pas de montants précis, mais les franchises dans les assurances automobiles sont très souvent absolues, en opposition aux franchises relatives ou proportionnelles.

La franchise absolue est automatiquement déduite des remboursements prévus en cas de sinistre, sans tenir compte de l’importance des dommages.
La franchise relative (ou simple) est payée par l’assuré si son montant de dépasse pas le montant des dommages.
La franchise proportionnelle se calcul sur la base d’une franchise forfaitaire augmentée d’un pourcentage du montant des réparations. Le pourcentage comme les minimums et maximums de cette franchise sont précisés dans le contrat d’assurance automobile.

Les franchises permettent de faire baisser la prime d’assurance. Le choix revient à l’assuré qui peut préférer payer moins de cotisations mais s’obliger à verser des franchises plus élevées en cas d’accidents. Dans la pratique, il se peut que pour exactement le même niveau de couverture et avec le même coefficient de réduction majoration (bonus-malus, ndlr), deux tarifs diffèrent largement en fonction de l’option choisie.

Enfin, le montant retenu de la franchise peut être divisé en cas de responsabilité partagée avec un autre assuré. Puisque les coûts pour les assureurs se divisent, le montant de franchise à payer doit également être partagé, au prorata de la responsabilité de chacun.


Laissez votre avis