Assurance Maladie : La Cnam envisage des économies d’environ 2 milliards d’euros

Alors que son déficit ne cesse de se creuser et que, crise oblige, les recettes sont en baisse, le conseil d’administration se réunissait aujourd’hui pour étudier un rapport préconisant la mise en place de mesures. Le but : faire économiser à la branche maladie de la sécurité sociale près de 2 milliards d’euros par an.

Syndicat et patronat siègent ensemble au conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie et doivent donc se prononcer sur les 25 mesures proposées dans un rapport rendu public mercredi. Celui-ci fait preuve d’ambition, avec notamment des points de discussion tels que les honoraires des médecins libéraux, des baisses ou des harmonisations de tarifs sur des produits ou des soins, en fonction des régions.

Néanmoins, ces mesures « ne permettront pas un retour à l’équilibre » avant quelques années, le déficit annoncé pour 2010 approchant les 15 milliards d’euros. Mais cette politique correspond aux travaux engagés par la Cnam pour la réduction des coûts (et donc des remboursements) dans certains secteurs très coûteux comme les transports médicaux en ambulances et les indemnités journalières pour arrêts de travail.

Du côté des assureurs santé, la nouvelle « va dans le bon sens ». La baisse des coûts fera mécaniquement baisser les remboursements accordés aux assurés « qui pourraient même bénéficier de réduction sur les cotisations » avance l’un d’eux.
Quelques soient les avis des partenaires sociaux aujourd’hui, le législateur aura le dernier mot lors des débats du Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale qui auront lieu à la rentrée. Et si les mesures sont cohérentes et permettent d’enrayer la hausse des dépenses, elles seront reprises.


Laissez votre avis