Assurance retraites : le déficit pourrait dépasser 100 milliards d’euros en 2050

Selon un document de travail du COR (Conseil d’orientation des retraites), le besoin de financement des retraites pourrait varier entre 72 et 115Mds d’euros d’ici 2050, suivant les futurs scénarios économiques du pays. L’organisme doit présenter officiellement son rapport ce mercredi à ses membres (partenaires sociaux, parlementaires et experts) pour délibération.

Dans une perspective à long terme, un document de travail du COR que s’est procuré l’AFP, montre que le besoin de financement annuel du système de retraite à l’horizon 2050 varierait de 72mds d’euros, pour le scénario le plus optimiste ( taux de chômage à 4,5% à partir de 2024 et une productivité du travail progressant au rythme de +1,8% par an ) à 115Mds d’euros pour le scénario le plus pessimiste (taux de chômage à 7% à partir de 2022 et une productivité progressant au rythme de +1,5% par an).

Entre vieillissement de la population et crise de l’emploi, le financement des retraites parait donc impossible à court et à long terme. Aujourd’hui, Le COR estime déjà qu’il faudrait aux environ de 30Mds d’euros pour payer ces dernières. De plus si aucune mesure n’était prise, ce besoin de financement des retraites pourrait atteindre les 2.600Mds d’euros d’ici 2050 : un chiffre vertigineux !

Des efforts gouvernementaux et individuels devront donc être pris rapidement pour essayer de limiter les dégâts. La question des retraite est cruciale. Le déficit public devra tout d’abord être redressé au plus vite (il représente actuellement 8,5% du PIB), de plus, le système de répartition actuel devra être fortement recalculé. Pour payer les retraites de 2010, le gouvernement devrait, selon le journal Le Monde, puiser dans le FRR (Fonds de réserve pour les retraites – actuellement doté de 34Mds d’euros et crée par le gouvernement Jospin en 1999) qui devait à la base servir à lisser les difficultés démographique à partir de 2020 seulement.

Avec AFP.


Laissez votre avis