Situs sbobet resmi terpercaya. Daftar situs slot online gacor resmi terbaik. Agen situs judi bola resmi terpercaya. Situs idn poker online resmi. Agen situs idn poker online resmi terpercaya. Situs idn poker terpercaya.

situs idn poker terbesar di Indonesia.

List website idn poker terbaik.

Situs agen slot terpercaya dan resmi

slot hoki terpercaya



    Assurance santé animale : comment éviter le mal des transports ?

    Les chiots sont les plus sensibles au mal des transports. Mais chiens et chats de tout âge peuvent être concernés. Des solutions vétérinaires existent.

    Chiens et chats peuvent souffrir du mal des transports. En voiture, principalement, mais aussi dans d’autres moyens de déplacements (avion, bateau…).

    Ce sont surtout chez les jeunes animaux que l’on peut constater ce problème. Cela s’explique par le fait que le mécanisme qui régit l’oreille interne – elle-même en charge outre l’audition de “l’ajustement” de l’équilibre – n’est pas encore performant. Les structurent composant l’oreille interne n’ont pas achevé leur développement.
    C’est donc pourquoi un chiot est plus souvent malade en voiture qu’un chien plus âgé. Pour autant, chez certains animaux, ce trouble ne disparaît pas avec l’âge. Chez d’autres, cela va s’estomper pour disparaître finalement ! Il n’y a pas vraiment de règle établie.

    D’autres facteurs responsables du mal des transports

    D’autres facteurs peuvent être la cause du mal des transports chez le chien ou le chat. Comme le stress, l’anxiété, la “peur des déplacements“, tout simplement parfois parce qu’il est assimilé à quelque chose de désagréable.

    Chez les animaux les plus sensibles, les troubles peuvent apparaître avant même de monter dans le véhicule ! Il suffit pour cela qu’ils repèrent un objet (ou un comportement de leur maître) qui leur indique que le déplacement en voiture est imminent.

    Chez le chien ou le chat malade en voiture, cela se traduit la plupart du temps par des bâillements, puis un halètement, des gémissements (miaulement ou feulements chez le chat, aboiements chez le chien)… S’en suivent une salivation excessive des vomissements, voire une diarrhée ou des mictions.

    Mal des transports : demander conseil au vétérinaire

    En France, on estime à 1 sur 6 la proportion de chiens souffrant de mal des transports. Et pour 3 chiens sur 4 le mal des transports intervient chez les chiots.

    Le vétérinaire peut apporter des solutions. Il existe désormais des traitements très efficaces. Et qui n’assomment pas l’animal. Mais il reste essentiel de demander conseil au praticien de santé animale et de suivre sa prescription.

    Car certains traitements ne peuvent être administrés n’importe comment, notamment en fonction de l’état de santé de l’animal et s’il présente certaines pathologies spécifiques : problèmes de type hépatique ou encore s’il est sujet à des crises d’épilepsie.

    L’idéal est, une fois le médicament préconisé par le vétérinaire, de s’y prendre à l’avance afin de tester les éventuels effets sur l’animal.

    Et les traitements naturels ?

    Certains vétérinaires peuvent prescrire des traitements de type naturel (homéopathie…).
    Chez le chat, le recours aux phéromones naturelles permet aussi d’obtenir de bons résultats. Ces solutions visent en premier lieu à limiter le stress et ces effets néfastes sur l’animal.

    Adopter une conduite zen !

    Reste que pour prévenir le mal des transports chez le chien et le chat, le maître doit aussi penser au confort et au bien-être de son compagnon : le placer en sécurité (caisse de transport confortablement aménagée) ; rouler calmement ; aérer le véhicule (pas de cigarette !). Au moins deux heures avant le voyage, la nourriture de l’animal sera retirée pour ne lui laisser que sa gamelle d’eau. Et, lors du voyage, des pauses régulières, seront à prévoir.


    Laissez votre avis

    judi togel