Assurance sport : la couverture des concurrents du Paris-Dakar 2010

J-2 avant le départ du Paris-Dakar 2010, rebaptisé Argentine-Chili depuis que la rallye raid s’est exporté en Amérique du Sud. Comme chaque année, une véritable petite ville accompagne les participants. Plus de 2.500 personnes seront mobilisées pour les 2 semaines de course pendant laquelle les concurrents engagés prendront tous les risques afin de remporter la victoire à Buenos Aires le 17 janvier 2010. Côté assurance, tout a été prévu pour couvrir l’ensemble des pilotes et du personnel.

Une boucle de 9.000km semée d’embûches attend les 138 voitures, les 50 camions, et les 185 motos et quads engagés sur ce Dakar 2010. Des mers de dunes, de rocailles  mettront les pilotes à rude épreuve. Des terrains exigeants sur lesquels un accident peut survenir à tout moment. Blessures et décès ont régulièrement défrayé la chronique à l’occasion des différentes éditions du Paris-Dakar depuis sa création en 1978 par Thierry Sabine.

Généralement les licences de pilotes couvrent le rapatriement en cas d’accident. En outre, la société Amaury sport organisation (ASO) a contracté une assurance en responsabilité civile pour elle, mais aussi pour les concurrents engagés, mais également pour les 2.500 personnes mobilisées autour. Pour les participants, elle est comprise dans les frais d’inscription (13.500 euros pour les motos et 22.800 euros pour les voitures).

Au-delà de la prise en charge minimum de l’assurance en responsabilité civile, les pilotes peuvent souscrire en leur nom 3 autres types de contrats. Une individuelle accidents qui assure le remboursement des frais d’hospitalisation, le versement d’une indemnité en cas d’invalidité ou de décès. Deuxième possibilité, assurer les véhicules durant les 3 semaines de transport par bateau entre le port du Havre et le port argentin de Delta Rock. Enfin, une assurance dommage pour les véhicules pour tout accident survenu pendant la course. Gras Savoye est le principal courtier à proposer ces différents contrats.

Le montant de la prime, déboursée par les concurrents engagés, dépend généralement de la valeur du véhicule couvert. A titre d’exemple, dans le cas de l’assurance transport pour une voiture, le taux de prime est de 0,3% de la valeur du véhicule assurée. Ainsi, dans le cas d’une automobile assurée pour 200.000 euros, la prime s’élève à 600 euros.


Laissez votre avis