Assurance/Star : Le Dr Delajoux satisfait du pré-rapport des experts sur l’opération de Johnny Hallyday

Les experts médicaux, chargés d’évaluer et de comprendre les causes de la dégradation de l’état de santé de Johnny Hallyday après son opération de novembre 2009 par le Dr Stéphane Delajoux, ont remis leur pré-rapport. Le neurochirurgien s’est déclaré satisfait des conclusions des experts d’assurances quant au déroulement de l’intervention, malgré les quelques irrégularités pointés du doigt.

Le Dr Stéphane Delajoux était ce lundi matin l’invité de France Info pour s’exprimer sur le pré-rapport des experts médicaux concernant son intervention chirurgicale sur Johnny Hallyday. Il s’est estimé « blanchi » par les conclusions des médecins. « A la question fallait-il opérer Johnny Hallyday, la réponse est oui, a-t-il bien été opéré, la réponse est oui, est-ce que l’intervention l’a guéri, la réponse est oui » a déclaré le neurochirurgien sur l’antenne de France Info.

Pourtant, deux points semblent poser problèmes. En premier lieu, un défaut d’information sur un événement qui s’est déroulé pendant l’opération, à savoir l’ouverture d’une brèche dans la dure-mère, une membrane qui protège le cerveau et la moelle épinière. « Il s’agit d’un événement fréquent voire inévitable dans le cas de Johnny Hallyday écrit le rapport » se défend le Dr Delajoux. « Les experts ne l’ont pas considéré comme un incident médical, mais comme un fait banal » poursuit-il. Ce n’est pas tant sur l’aspect médical qu’il est attaqué, mais sur le fait qu’il n’aurait pas informé Johnny Hallyday de cet épisode. Il ne l’aurait pas non plus consigné dans la compte rendu opératoire. « Son entourage médical était parfaitement au courant » précise le neurochirurgien.

Deuxième point qui soulève des interrogations et qui est la conséquence du premier, celui du repos postopératoire. Selon les experts, dans pareilles circonstances, un alitement de 48h à cinq jours doit être prescrit. Cela ne semble pas avoir été le cas pour Johnny Hallyday. « C’est un point contestable de ce rapport et je n’ai pas autorisé Johnny à sortir aussi vite » a-t-il expliqué à France Info.

Le rapport définitif des experts sera remis à la fin du mois de septembre. Les enjeux financiers sont colossaux dans ce dossier, puisque des millions d’euros sont dans la balance au titre des indemnisations pour l’annulation d’une partie de la tournée du Tour 66 de Johnny Hallyday. Il s’agit de trouver les responsabilités qui ont conduit à la suppression des dernières dates de concert. Il semblerait que le rapport ait blanchi la clinique Monceau quant à l’infection que le chanteur avait contracté et qui avait entraîné son hospitalisation d’urgence à l’hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles.


Laissez votre avis