Axa a déboursé 170 millions d’euros pour la tempête Klaus

Entre le 23 et le 25 janvier 2009, le sud-ouest est balayé et ravagé par la tempête Klaus. Le coût total des dégâts engendrés par cet événement climatique a largement dépassé le milliard d’euros, dont 170 millions à la charge d’Axa pour la France et l’Espagne.

Être le premier assureur français présente des avantages, mais implique également une facture d’indemnisation plus conséquente en cas de sinistres. La tempête Klaus qui avait tout balayé sur son passage en est la preuve. Axa a dû débourser la bagatelle de 170M d’euros au titre des dommages occasionnés il y un peu plus d’un an. Une somme qui comprend à la fois les dégâts causés en Espagne (45M d’euros) et en France (125M d’euros). « On espère ne pas voir des tempêtes comme Klaus toutes les ans » a déclaré François Pierson, responsable de l’assurance dommage du groupe au niveau international.

Il faut dire que l’année 2009 fut particulièrement riche en sinistres à travers toute l’Europe. Outre la tempête Klaus en France, les compagnies d’assurance, au premier rang desquelles Axa, ont dû faire face à une recrudescence des vols aux particuliers, des accidents matériels de voitures, des déclarations d’incendie. D’autres évènements climatiques comme les inondations en Grande-Bretagne ou les violentes chutes de grêle en Suisse sont venus rallonger la longue liste des sinistres survenus l’année dernière.

Hélas pour le portefeuille des assurés, qui dit augmentation de la sinistralité, dit hausse des cotisations d’assurance. Axa a d’ores et déjà annoncé par l’intermédiaire de François Pierson que les primes allaient augmenter.


Laissez votre avis