Bachelot boucle la première étape du plan de modernisation Hôpital 2012

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot doit détailler mercredi les derniers projets de modernisation des hôpitaux retenus dans le cadre de la première vague du plan Hôpital 2012, qui recevront près de 900 millions d’euros d’aides.

Au total, les aides accordées aux hôpitaux dans le cadre de ce plan lancé en 2007 s’élèvent à 2,2 milliards d’euros à l’issue de cette première étape, avec quelque 640 projets retenus sur 2.000 dossiers de candidature selon le bilan que doit présenter Mme Bachelot.

85% des investissements validés depuis 2007 sont d’ordre immobilier, tandis que 15% concernent les systèmes d’information hospitaliers. En termes d’aides, les établissements publics ont concentré 84,3% des montants accordés, contre 9,8% pour le secteur privé lucratif.

L’enveloppe totale prévue pour le plan est de 5 milliards d’euros d’aides d’ici 2012. Le principe du plan Hôpital 2012 est d’apporter des aides d’Etat pour co-financer des projets de modernisation d’hôpitaux, à hauteur de 50% en moyenne.

Il s’agit notamment de rénover les bâtiments, de favoriser des regroupements d’établissements ou de services et de moderniser les systèmes d’information des établissements hospitaliers.

Le Plan Hôpital 2012 a notamment privilégié les projets de restructuration par regroupements d’établissements (pôle de santé d’Arcachon par un regroupement public-privé par exemple) et les restructurations internes (pôle Femme/mère/enfant de Mulhouse par exemple).

Plusieurs projets de mise aux normes antisismiques des hôpitaux en outre-mer ont aussi été retenus. “Après la catastrophe d’Haïti, vous comprendrez que je suis particulièrement attentive à des opérations qui coûtent plusieurs centaines de millions d’euros”, a expliqué Mme Bachelot devant le Sénat.

Il s’agit notamment à la Martinique de la reconstruction du plateau médico-technique du CHU de Fort-de-France, et de la reconstruction complète du centre hospitalier Louis Domergue de la Trinité. En Guadeloupe, le projet de reconstruction du centre hospitalier de Basse-Terre a aussi été retenu.

Au terme de l’instruction de la première tranche, le niveau des opérations d’investissement validées s’élève à 4,575 mds d’euros pour un accompagnement de l’Etat à hauteur de 2,2 milliards.

Au niveau régional, la région Ile-de-France va bénéficier d’un montant de subvention de 430 millions d’euros, Rhône-Alpes 223 M EUR, Nord-Pas-de-Calais 156 M EUR, a précisé Mme Bachelot mardi, ajoutant qu’elle tenait beaucoup “à ce que, quand l’opération sera terminée, ce soit très équilibré entre les régions”.

“L’hôpital a besoin de se moderniser et cela passe aussi par l’investissement, pour adapter les locaux aux besoins et garantir les meilleurs soins”, a fait valoir la ministre dans un entretien au Parisien mercredi. “Sur les effectifs, arrêtons la vision misérabiliste de l’hôpital, les deux tiers des hôpitaux français sont en excédent de gestion”, a-t-elle ajouté.

Paris, 13 fév 2010 (AFP)


Laissez votre avis