Basket / NBA : Jean-Pierre Siutat veut « Mutualiser les négociations des assurances »

Le président de la FFB Jean-Pierre Siutat souhaite minimiser les coût des assurances que la fédération française de basket doit payer pour ses athlètes évoluant en NBA

Jean-Pierre Siutat souhaite minimiser les coût des assurances que la fédération française de basket doit payer pour ses athlètes évoluant en NBA. Le président de la FFB affirme qu’une « assurance pour tous les joueurs » devrait être actée, avant le prochain Euro.

En cas de lock-out (grève patronale) pour la prochaine saison NBA, les joueurs français qui évoluent dans le championnat américain ne seraient plus assurés par leurs clubs. Problème, le prochain Euro se tient en août/septembre prochain en Lituanie et c’est la fédération tricolore qui va devoir couvrir les athlètes avec des contrats d’assurance aux montants exorbitants.

Selon le site d’information sport365.fr, le président de la Fédération Française de Basket Jean-Pierre Siutat affirme qu’une solution devrait être bientôt trouvée « Au mois de mars lors du central board de la FIBA (Fédération Internationale de Basket), j’ai demandé à ce que soit mutualisées les négociations des assurances » a-t-il déclaré. En effet, les fédérations de chaque pays sont confrontées au même problème : les stars du ballon orange coûtent très cher à assurer.

Jean-Pierre Siutat poursuit, «  Si le lock-out est confirmé en juillet, nous devrions acter une assurance pour tous les joueurs. Je suis très optimiste sur le sujet et je pense que nous devrions considérablement réduire la dépense qui était prévue initialement », rapporte sport365.fr. Comme expliqué dans notre article précédent sur le sujet, si l’on se réfère aux joueurs majeurs français que sont Tony Parker (San Antonio Spurs), Ronny Turiaf (New-York Knicks), Joakim Noah (Chicago Bulls), Boris Diaw (Charlotte Bobcats) ou encore Nicolas Batum (Portland Trail Blazers), une première estimation de la prime d’assurance pour que ces 5 joueurs viennent jouer en France s’élèverait à 2M d’euros.


Laissez votre avis